Livre/ Déconstruire au cinéma : critique

Publié par Jacques Demange le 9 juillet 2019

Résumé : Les nouvelles technologies, la parité, l’écologie, mais encore les phénomènes migratoires, ou la menace des épidémies… Ces problèmes qui remettent en cause les fondements de notre société, inspirent le cinéma contemporain. Certains films, avec leur dimension onirique, révèlent le lien de ces mutations, devenues autant de moyens de la « déconstruction » idéologique affectant tous les domaines de la culture.

♥♥♥♥

 

deconstruire au cinema - livre

Déconstruire au cinema – livre

La première qualité de cet ouvrage tient au caractère multiple de son objet d’étude. Autour de la thématique de la déconstruction, Michel Arouimi, maître de conférences en littérature comparée à l’Université du Littoral et déjà auteur de La métaphysique au cinéma (Orizons, 2016), analyse un ensemble de motifs à partir d’un large corpus de films. Si le cinéma d’anticipation prédomine logiquement au sein de celui-ci, la réflexion de l’auteur engage certaines problématiques propres au genre horrifique et plus généralement fantastique. Profitant de la valeur éminemment métaphorique de ses exemples, Michel Arouimi questionne la dérégulation de nos valeurs culturelles et l’effondrement de nos bases civilisationnelles. Le motif de l’immigration dans The Girl with all the gifts, du metissage culturel dans It comes at night, de l’altérité dans Mother !, et de l’ésotérisme dans The Ritual (qui bénéficie d’une excellente étude comparative entre le roman d’origine et son adaptation cinématographique) s’articulent autour des figures du mort-vivant (Bloody Sand), du téléphone portable (Erasing Eden), ou de l’ordinateur (Suite 313). La qualité des ces analyses narratives se voit renforcée par une attention appuyée à la dimension formelle des films envisagés. Porosité spatio-temporelle, variations atmosphériques, figurations du point de vue, et mouvements d’appareil soutiennent la cohérence d’un discours oscillant entre esthétique, sociologie et mythographie. Cette réussite théorique reste cependant entachée par la présence de quelques fautes de frappes (présence incongrue de points d’interrogation disséminés ponctuellement au cours de l’ouvrage). On regrettera par ailleurs l’absence de bibliographie et de filmographie, éléments qui apparaissent comme de véritables nécessités dans le cadre d’un ouvrage à visée scientifique.

 

 

 

  • DÉCONSTRUIRE AU CINÉMA
  • Auteur : Michel Arouimi
  • Éditions : Orizons
  • Collection : Cinématographies
  • Date de parution : 13 mai 2019
  • Format : 206 pages
  • Tarif : 20 € (print) – 14,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BELLE EPOQUE 565 429 1 565 429
2 JOKER 463 547 5 5 074 165
3 HORS NORMES 382 646 3 1 529 131
4 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 295 221 4 2 402 411
5 ABOMINABLE 262 442 3 1 637 561
6 MIDWAY 238 069 1 238 069
7 RETOUR A ZOMBIELAND 161 784 2 458 756
8 TERMINATOR : DARK FATE 126 753 3 850 150
9 MON CHIEN STUPIDE 122 483 2 412 739
10 AU NOM DE LA TERRE 107 892 7 1 845 632

Source: CBO Box office

Nos Podcasts