Livre / Éloge de l’attraction. Capter, capturer, captiver : critique

Publié par Jacques Demange le 1 juillet 2019

Synopsis : L’attraction n’est-elle que le côté divertissant du cinéma ? Comment, dès lors, justi­fier sa présence manifeste dans les oeuvres des très grands cinéastes ? À commencer par trois ­films puissants de Kubrick : 2001, Orange mécanique et Barry Lyndon qui viennent respectivement, capter, capturer, captiver le spectateur pour le transporter jusqu’au seuil d’un ailleurs où il vibrera d’émotions. Cet essai veut forger théoriquement ces trois modalités de l’attraction et montrer comment elles nous permettent de mieux appréhender le phénomène de la fiction et la question de l’art au cinéma.

♥♥♥♥

 

Attraction - livre

Éloge de l’attraction. Capter, capturer, captiver

La question de l’attraction (entre motif narratif et dynamique formelle) est devenue l’une des clés d’entrée pour comprendre les enjeux historiques et esthétique du cinéma des premiers temps. Sous l’impulsion de différentes recherches (et en particulier celles d’André Gaudreault), la problématique de l’attraction est donc revenue au premier plan, entraînant dans son sillage de nouvelles publications à l’image du présent ouvrage qui cherche à élargir les limites historiques de son objet d’étude. En reprenant à son compte le caractère spectaculaire propre à la forme attractionnelle, Patrick Brun, docteur en Arts et sciences de l’Art, psychologue-clinicien, et déjà auteur de Poétique(s) du cinéma (L’Harmattan, 2003), propose une analyse marquée par son orientation ouvertement esthétique. La formulation de deux concepts généraux (« l’attraction centrifuge » et « l’attraction centripète » articulées autour de trois puissances agissantes :capter, capturer et captiver) permet le décryptage de plans (La Jetée), de séquences (2001, l’Odyssée de l’Espace ; Orange mécanique ; Barry Lindon ; Shining ; Psychose) ou de films entiers (Gerry ; Birdman) communément marqués par une dimension sensorielle. Car c’est la posture du spectateur qu’interroge principalement l’auteur. Porté par une volonté impressionniste, l’écrit cherche à décrire les émotions primaires produites par la mise en scène filmique sur l’intellect et la sensibilité du public. Si la valeur conceptuelle de l’ouvrage est certaine, on regrettera que le corpus choisi, s’étendant des années 1960 à nos jours, se réduise principalement à des productions proches du cinéma expérimental. À l’exception de la mention de Spectre et des films de Kubrick, qui occupent ici une place centrale, l’auteur aurait pu élargir son champ d’expertise à des œuvres ou à des genres plus populaires (le film d’action par exemple qui aurait parfaitement illustré les qualités de l’ « attraction centrifuge »). De la même manière, on aurait souhaité la présence de plus longs développements sur l’évolution technologique du cinéma, notamment ceux du numérique qui ont indéniablement transformé le spectacle cinématographique et les attractions qui lui sont consubstantiellement attachées. Ces petites lacunes n’enlèvent pourtant rien à la réussite de cet essai qui par son érudition et sa volonté de (re)découverte présente un indéniable intérêt théorique.

 

 

 

  • ÉLOGE DE L’ATTRACTION. CAPTER, CAPTURER, CAPTIVER
  • Auteur : Patrick Brun
  • Éditions : L’Harmattan
  • Collection : Champs visuels
  • Date de parution : 27 mai 2019
  • Format : 166 pages
  • Tarif : 18 €

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts