Charlie’s Angels d’Elizabeth Banks : critique

Publié par Erica Farges le 27 décembre 2019

Synopsis : Les Charlie’s Angels ont toujours assuré la sécurité de leurs clients grâce à leurs compétences hors du commun. L’agence Townsend a maintenant étendu ses activités à l’international, avec les femmes les plus intelligentes, les plus téméraires et les mieux entraînées du monde entier – de multiples équipes de Charlie’s Angels affrontant les missions les plus périlleuses, chacune guidée par son propre Bosley.

♥♥♥♥♥

 

Charlies Angels - affiche

Charlie’s Angels – affiche

Après une première expérience à la réalisation avec Pitch Perfect 2, dans lequel elle jouait également, Elizabeth Banks qui a débuté sa carrière dans le cinéma indépendant avant de tenir quelques rôles secondaires dans des superproductions (trilogie Spider-Man de Sam Raimi, Hunger Games…) repasse derrière la caméra pour explorer les aventures d’une nouvelle génération d’Anges. Celle que l’on a vue plus tôt cette année sous les traits de la mère adoptive d’un Superman maléfique dans Brightburn : L’Enfant du mal, endosse ici les casquettes de réalisatrice, coscénariste et coproductrice, en plus d’y interpréter le premier « Bosley » féminin. On s’amuse d’ailleurs de voir la démultiplication de cette figure emblématique du supérieur hiérarchique des espionnes en plusieurs chefs d’équipe très différents. Ces derniers sont toujours au service de l’agence Townsend, désormais devenue une firme multinationale avec des antennes un peu partout dans le monde. Outre ces clins d’œil détournés, le troisième volet cinématographique adapté de la série télévisée Drôles de Dames (1976-1981) actualise cette référence de la pop culture en teintant ses enjeux de touches éco-féministes. L’esthétique léchée et chatoyante participe aussi beaucoup à la modernisation de l’univers des Charlie’s Angels. Notamment, à travers la photographie dynamique et ultracolorée de Bill Pope (Matrix, Baby Driver), et les super costumes de Kym Barrett, dont on avait déjà remarqué les talents dans Roméo + Juliette et Cloud Atlas.

 

Charlies Angels

Charlie’s Angels

 

En dépit de ses nombreux atouts dans cette réappropriation, on regrette que le nouveau trio d’Anges soit moins équilibré que celui formé par Cameron Diaz, Drew Barrymore et Lucy Liu dans les deux versions de McG. Effectivement, Kristen Stewart, ex-star de Twilight qui, depuis la fin de la saga n’a cessé de se renouveler avec succès, a tendance à éclipser ses coéquipières interprétées par Naomi Scott et Ella Balinska, encore débutantes au cinéma. L’attribution du rôle de la troisième drôle de dame à une autre comédienne peu connue du public aurait sans doute conféré une allure plus équilibrée à la team d’espionnes aux multiples talents. Une autre option aurait été de faire appel à des actrices plus plébiscitées pour donner la réplique à Kristen Stewart. Parmi les candidates potentielles étaient pressenties au début du projet Lupita Nyong’o, ou encore Hailee Steinfeld et Lili Reinhart, qui se contentent ici d’une simple apparition caméo.

 

Néanmoins, leur jeu plutôt bon et drôle, ainsi que la créativité avec laquelle la franchise est revisitée, permettent d’estomper le casting qui peine par moments à trouver son harmonie et le ton un peu trop léger. On apprécie pourtant la reprise du côté déjanté de la série originale avec une bonne dose de girl power survolté, à l’ère des technologies. Ainsi, le nouveau Charlie’s Angels reste un sympathique divertissement, malgré son flop au box-office américain, combinant l’aspect film d’action comique bien orchestré.

 

 

 

  • CHARLIE’S ANGELS
  • Sortie salles : 25 décembre 2019
  • Réalisation : Elizabeth Banks
  • Avec : Kristen Stewart, Naomi Scott, Ella Balinska, Elizabeth Banks, Djimon Hounsou, Patrick Stewart, Sam Claflin, Noah Centineo, Jonathan Tucker, Nat Faxon, Luis Gerardo Méndez, Chris Pang, David Schütter, Hannah Hoekstra, Murali Perumal, Sebastian Kroehnert, Marie-Lou Sellem, Batur Belirdi, Hailee Steinfeld, Lili Reinhart
  • Scénario : Elizabeth Banks, Evan Spiliotopoulos, David Auburn
  • Production : Elizabeth Banks, Max Handelman, Doug Belgrad, Elizabeth Cantillon, Matthew Hirsch, Leonard Goldberg, Drew Barrymore, Nancy Juvonen
  • Photographie : Bill Pope
  • Montage : Mary Jo Markey
  • Décors : Mark Rosinski et Aaron Haye
  • Costumes : Kym Barrett
  • Musique : Brian Tyler
  • Distribution : Sony Pictures Releasing France
  • Durée : 1h59

 

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts