Résumé : Durant la période 1870-1910, des femmes règnent sur les scènes européennes. Elles se nomment Sarah Bernhardt, Eleonora Duse, Polina Strepetova, Maria Savina, Maria Ermolova, Vera Komissarjevskaïa. La dimension mythique qu’elles acquièrent entre en dialogue avec l’affirmation, dans les textes dramatiques européens, d’un mythe de l’actrice. A travers ces actrices vues sur les scènes, starifiées par la presse, rêvées par la littérature et par le cinéma, la culture occidentale d’hier et d’aujourd’hui projette et interroge ses représentations de l’individu, de l’autre, du désir, mais également de la place de la femme dans l’espace public. Les chapitres de cet ouvrage, rédigés par des spécialistes russes, italiennes, françaises, américaines, sont présentés tantôt en français, tantôt en anglais.

♥♥♥♥

 

Actrices mythiques - mythe de lactrice sur les scenes occidentales

Actrices mythiques, mythe de l’actrice sur les scènes occidentales

Si les noms de Sarah Bernhardt ou d’Eleonara Duse continuent d’alimenter les fantasmes d’une Histoire théâtrale située à la croisée des siècles, le présent ouvrage collectif dirigé par Yannick Hoffert, Maître de conférences en théâtre et littérature française du XXe siècle et Études culturelles à l’Université de Lorraine, et Lucie Kempf, Maîtresse de conférences en langue et littérature russes à l’Université de Lorraine, permet de recontextualiser le mythe de la diva à la lumière d’une judicieuse inversion terminologique. Autant que le patronyme de ces actrices mythiques (auxquels s’ajoutent ceux de Vera Komissarjevskaïa, Polina Strepetova, Maria Savina, ou Maria Ermolova), c’est le mythe de l’actrice qui intéresse les différents auteurs de l’ouvrage. En choisissant de diviser sa structure en deux sections géographiques correspondant à l’Est (la Russie) et à l’Ouest (l’Europe occidentale et les États-Unis), l’étude souligne d’abord les disparités qui atteignent l’homogénéité apparente de cette constellation de figures. Car si l’éclat de leur popularité passée reste (presque) intacte, leurs stratégies étaient bel et bien différentes. Le passage vers le XXe siècle transforme en effet durablement le monde de la scène avec la montée en puissance du metteur en scène et l’émergence de nouveaux médiums, le cinéma en particulier. Marie-Christine Autant-Mathieu analyse ainsi l’apport et les rapports contrôlés du féminin au sein du Théâtre d’Art de Moscou dirigé par Stanislavski qui inspirera les futures troupes et écoles d’arts dramatiques nord-américaines parmi lesquelles l’Actors Studio. 

 

L’annonce de la fin de l’époque dominée par le mythe de la vedette doit alors être relativisée. Ce dernier survit malgré tout à travers l’écriture romanesque de Tchekhov dont une relecture de La Mouette proposée par Lucie Kempf prouve la porosité des liens établis entre la réalité et la fiction. Elena Mazzoleni analyse finement de son côté la singularité du jeu de la Duse qui influencera l’enseignement de Lee Strasberg et permet de décrypter le style de Mimi Aguglia, actrice de cinéma aujourd’hui oubliée mais dont on prend ici conscience de la nécessaire réhabilitation.

 

L’intérêt historique de l’ouvrage se retrouve encore à travers sa constante volonté de décrypter l’arrière-plan historique de cette période charnière marquée par une problématisation féconde de la condition féminine. Si l’on peut regretter que les contributions anglo-saxonnes n’aient pas bénéficié d’une traduction, on reste malgré tout convaincu par la portée théorique de l’ouvrage qui propose, en outre, une bibliographie complète dont les sections correspondent aux principales figures évoquées.

 

 

 

Commentaires

A la Une

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Road House : Jake Gyllenhaal officiellement dans le remake pour Amazon

Pressenti en novembre dernier, Jake Gyllenhaal sera bel et bien dans le remake du film culte des années 80, réalisé… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts