Eiffel de Martin Bourboulon : critique

Publié par CineChronicle le 12 octobre 2021

Synopsis : Alors qu’il vient d’achever sa collaboration dans la construction de la Statue de la Liberté, Gustave Eiffel se voit proposer de participer à l’Exposition Universelle de 1889. Peu intéressé par le projet, ses retrouvailles avec la mystérieuse Adrienne Bourgès le font changer d’avis.

♥♥♥♥♥

 

Eiffel - affiche

Eiffel – affiche

Dans les tiroirs depuis des années et repoussé de plusieurs mois à cause de la pandémie, le film retraçant la construction de la Tour Eiffel est enfin sorti. Né d’un coup de poker de Caroline Beaugrand, qui en avait assez de voir ses synopsis de comédies romantiques refusés, le pitch reposait sur une histoire méconnue de la Grande Dame de Paris. Elle aurait la forme d’un A à cause d’une femme, Adrienne. Si cette bourgeoise a bel et bien existé, et entretenue une relation avec le célèbre ingénieur, le fait qu’elle soit à l’origine même de l’inspiration de l’homme n’est que pure fabulation. Malgré tout, l’idée trouve preneur. Martin Bourboulon (Papa ou Maman) est annoncé à la réalisation, Romain Duris dans la peau de Gustave Eiffel et la jeune Emma Mackey pour interpréter Adrienne. Bien que la différence d’âge ait déjà été pointée du doigt, elle n’en est que plus choquante à l’écran. Constant aller-retour entre passé et présent, Eiffel retrace une histoire d’amour débutant plus de vingt ans en arrière. Le personnage féminin est donc âgé d’une petite quarantaine d’années tandis que sa talentueuse interprète atteint difficilement les 25 ans. Le casting d’Emma Mackey apparaît davantage comme une tentative d’attirer un jeune public dans les cinémas, en surfant sur sa notoriété depuis le succès de sa série Sex Education, qu’à une réelle volonté de réalisme. Réalisme qui se veut pourtant un argument du film tant il se refuse à l’appellation de romance fictionnalisée pour reposer « sur une réalité historique la plus juste possible ».

 

Romain Duris - Eiffel

Romain Duris – Eiffel

 

L’autre arme de vente est la représentation innovante, pour l’époque, d’une femme qui se fiche des conventions pour suivre son cœur. Si l’idée est actuelle, la forme est moins en adéquation. Pour sa première apparition, Adrienne est caractérisée par son dos nu et sa poitrine généreusement mise en valeur par une robe échancrée dont le personnage de Romain Duris peine à se détacher. Difficile d’y voir une vision progressiste de la femme. Surtout quand on la décrit à l’intelligence rare sans qu’aucune scène n’en fasse la démonstration, contrairement à son partenaire.

 

Et c’est là que réside tout le problème du film que l’on pourrait décrire comme « deux salles, deux ambiances ». Quand la partie historique passionne par sa mise en scène d’un personnage dont on ne connaît que les œuvres, celle se concentrant sur sa romance fictive est d’un cliché digne d’une romance diffusée les après-midis d’automne à la télévision. Rapidement, le spectateur en vient à soupirer devant ces scènes d’amour et à attendre avec impatience la construction de la Tour. Martin Bourboulon évite l’écueil de tout biopic d’idéaliser ses figures historiques par une perception contemporaine.

 

Emma Mackey - Eiffel

Emma Mackey – Eiffel

 

Ici, les Parisiens ont peur, le gouvernement se rétracte et Eiffel est seul pour défendre son œuvre. Contrastant joliment avec la fierté que l’on ressent à l’heure d’aujourd’hui à la vue de cette personnification de Paris. Quelques scènes clés sauvent les meubles avec une tension palpable devant l’élévation de ce monstre de métal et nous fait admirer l’ingéniosité de Gustave Eiffel à une époque en pleine révolution industrielle.

 

Malgré cela, un sentiment de déception s’empare de nous alors que le générique de fin défile. Comme l’arrière-goût d’une histoire qui avait tout pour plaire mais qui s’est retrouvée engluée dans une romance de bas-étage à peine historique.

 

Emilie Bollache

 

 

 

  • EIFFEL
  • Date de sortie : 13 Octobre 2021
  • Réalisation : Martin Bourboulon
  • Avec : Romain Duris, Emma Mackey, Pierre Deladonchamps, Armande Boulanger, Andranic Manet, Alexandre Steiger, Philippe Hérisson…
  • Scénario : Caroline Bongrand
  • Production : Vanessa van Zuylen
  • Photographie : Matias Gennesseaux
  • Montage : Valérie Deseine
  • Musique : Alexandre Desplat
  • Décors : Stéphane Taillasson
  • Costumes : Thierry Delettre
  • Distribution : Pathé Films
  • Durée : 1 h 49

 

Commentaires

A la Une

Paradise Highway : Juliette Binoche rejoint Morgan Freeman au casting

Lionsgate a annoncé la présence des deux acteurs dans un thriller sur le milieu des chauffeurs routiers.      … Lire la suite >>

The Great : Un trailer pour la saison 2

La série d’Hulu revient le 19 novembre après une première saison acclamée par la critique et qui accueillera Gillian Anderson… Lire la suite >>

Being the Ricardos : Amazon diffuse les premières images

Porté par Nicole Kidman et Javier Bardem, le prochain film d’Aaron Sorkin sur l’envers du décor de la série I… Lire la suite >>

La Folle Histoire du Monde : Mel Brooks annonce la suite de son film culte

Contre toute attente et quarante ans après la première, Mel Brooks et Hulu dévoilent la mise en préparation d’une Partie… Lire la suite >>

The Lost Daughter : Maggie Gyllenhaal fait ses débuts à la réalisation dans la première bande-annonce

Après une représentation mondiale remarquée au festival de Venise, Netflix dévoile les images du premier film de Maggie Gyllenhaal, attendu… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOURIR PEUT ATTENDRE 1 384 858 1 1 384 858
2 DUNE 275 234 4 2 468 407
3 BOITE NOIRE 100 553 5 970 224
4 BAC NORD 89 864 8 2 040 604
5 SHANG-CHI ET LA LEGENDE DES DIX ANNEAUX 63 480 6 1 304 432
6 POURRIS GATES 53 173 4 395 431
7 EUGENIE GRANDET 46 891 2 117 041
8 TOUT S'EST BIEN PASSE 46 137 3 220 937
9 STILLWATER 42 298 3 272 181
10 TRALALA 41 732 1 41 732

Source: CBO Box office

Nos Podcasts