Spider-Man – No Way Home de Jon Watts : critique

Publié par CineChronicle le 15 décembre 2021

Synopsis : Pour la première fois dans son histoire cinématographique, Spider-Man est démasqué et ne peut désormais plus séparer sa vie normale de ses lourdes responsabilités de super-héros. Quand il demande de l’aide à Doctor Strange, les enjeux deviennent encore plus dangereux, le forçant à découvrir ce qu’être Spider-Man signifie véritablement.

♥♥♥♥

 

Spider-Man No Way Home - affiche

Spider-Man No Way Home – affiche

Après des mois de spéculations, savamment alimentées par une promotion aux allures de champ de mines, voici enfin dans les salles le troisième volet de la saga Spider-Man de l’ère Marvel Cinematic Universe. Si les rumeurs les plus folles ont circulé sur le film, la promotion s’est limitée à confirmer la présence au casting de Willem Dafoe, Alfred Molina, Thomas Haden Church, Rhys Ifans et Jamie Foxx, chacun de retour dans leurs rôles de méchants des précédents opus signés Sam Raimi ou Marc Webb. On savait également que Dr. Strange occuperait un rôle majeur dans cette aventure, et que le concept de multivers, connu du public depuis Spider-Man : Into the Spider-Verse, et introduit dans la série Loki, serait l’enjeu. Si No Way Home aura été annoncé comme un achèvement de vingt ans de Spider-Man à l’écran, il montre aussi clairement les limites de ses cinq années sous l’égide du MCU. Menée par un Jon Watts sans réelle originalité visuelle, la saga Homecoming n’a jamais vraiment su faire preuve d’inventivité formelle. On pourra apprécier la scène d’affrontement entre Spider-Man et Doctor Strange, qui essaie de se hausser au niveau de la créativité du film de Scott Derrickson, mais le reste demeure assez plat, avec des lumières sans inspiration. Mais Jon Watts reste aussi fidèle à ce qui a fait la force de ses deux précédents Spider-Man, à savoir l’attachement à ses personnages. Le premier acte en est l’exemple le plus éloquent, avec un Peter Parker qui doit faire face à la pression médiatique qu’aura entraîné la révélation de son identité. Dans cette tempête, le trio formé par Tom Holland, Zendaya et Jacob Batalon s’avère très attachant, dans un esprit très Scooby-gang, comme Doctor Strange l’évoque lui-même.

 

Spider-Man No Way Home

Spider-Man : No Way Home

 

Mais l’arrivée des méchants le confirme : No Way Home s’adresse fondamentalement aux fans de l’homme-araignée. L’arrivée d’Alfred Molina, toujours aussi convaincant en Dr. Octopus, est un vrai moment de spectacle, d’autant plus que l’acteur bénéficie désormais de la liberté de mouvement qu’offrent les effets spéciaux. L’arrivée de ces méchants dans le MCU souffre néanmoins de quelques incohérences, réécrivant un peu mal les autres histoires. Mais dans l’ensemble, la continuité avec les personnages qu’avaient mis en scène Marc Webb et Sam Raimi sonne juste, tout comme les interprètes de ces personnages. Leurs interactions entre eux et avec Spider-Man est toutes plus réjouissantes et gratifiantes les unes que les autres. Cette incursion des deux sagas donne même lieu à de vraies séquences d’émotions, où reviennent en mémoire les messages qu’avaient portés les films de Webb et de Raimi.

 

Spider-Man No Way Home

Spider-Man : No Way Home

 

« Spider-Man : No Way Home, c’est Spider-Man : Endgame », avait déclaré Jon Watts dans une interview à Empire. La phrase pouvait paraître audacieuse, mais elle prend tout son sens après le visionnage de cet opus. Au même titre que Avengers: Engdame, No Way Home vient conclure une saga bien plus large que celle portée par son réalisateur. Il en devient donc un film résolument orienté vers les fans historiques de Spider-Man, en y ressortant les visages les plus iconiques de la licence et en les agrégeant ensemble assez correctement pour faire une histoire à la fin osée, marquante, radicale. On y trouvera beaucoup de grand spectacle et d’effets spéciaux réussis, dissimulant un manque persistant d’inventivité visuelle. Il faudra sans doute attendre pour cela le prochain Doctor Strange, réalisé par Sam Raimi, et dont une première bande-annonce se dévoile ici en guise de scène post-générique.

 

Théotime Roux

 

 

 

  • SPIDER-MAN : NO WAY HOME
  • Sortie salles : 15 décembre 2021
  • Réalisation : Jon Watts
  • Avec : Tom Holland, Zendaya, Benedict Cumberbatch, Alfred Molina, Jamie Foxx, Jacob Batalon, Marisa Tomei, Willem Dafoe, Rhys Ifans, Thomas Haden Church…
  • Scénario : Chris McKenna et Erik Sommers
  • Production : Kevin Feige et Amy Pascal
  • Photographie : Seamus McGarvey
  • Décors : Darren Gilford
  • Costumes : Anna B. Sheppard
  • Musique : Michael Giacchino
  • Distribution : Walt Disney Studio Motion Pictures
  • Durée : 2 h 28
  • Site official du film

 

Commentaires

A la Une

Poker Face : Ellen Barkin rejoint la première série de Rian Johnson

Le réalisateur Rian Johnson présentera prochainement une série policière d’anthologie dont le casting continue de s’agrandir avec la présence d’Ellen… Lire la suite >>

El Conde : Pablo Larrain à la réalisation d’une comédie vampirique pour Netflix

Le réalisateur chilien Pablo Larrain s’associe à Netflix pour la production d’une comédie où le dictateur Augusto Pinochet est un… Lire la suite >>

Enzo le croco : Première bande-annonce pour la comédie musicale avec Javier Bardem

L’adaptation du livre pour enfants Lyle, Lyle, Crocodile, réalisé par le duo comique Will Speck et Josh Gordon, dévoile ses… Lire la suite >>

La comédie musicale Retour vers le futur à Broadway en 2023

Broadway va accueillir la comédie musicale adaptée de la trilogie culte de Robert Zemeckis, Retour vers le futur, l’année prochaine…. Lire la suite >>

À l’Est d’Eden : Florence Pugh dans la prochaine série Netflix écrite par Zoe Kazan

Le géant du streaming Netflix a annoncé la mise en chantier d’une série adaptée de l’œuvre de John Steinbeck, À… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 627 968 2 1 927 033
2 TOP GUN : MAVERICK 471 870 4 3 806 879
3 INCROYABLE MAIS VRAI 133 330 1 133 330
4 CHAMPAGNE ! 68 518 2 188 682
5 DOCTOR STRANGE IN THE MULTIVERSE OF MADNESS 64 865 7 3 117 096
6 FRATE 36 400 1 36 400
7 C'EST MAGNIFIQUE ! 25 220 3 149 950
8 COMPETITION OFFICIELLE 24 421 3 116 936
9 MEN 22 829 2 60 250
10 LES BAD GUYS 19 517 11 1 069 641

Source: CBO Box office

Nos Podcasts