Gaspard Ulliel nous a quittés à l’âge de 37 ans

Publié par Jacques Demange le 19 janvier 2022
Gaspard Ulliel

Gaspard Ulliel

L’acteur Gaspard Ulliel est décédé tragiquement ce 19 janvier 2022 des suites d’un accident de ski en Savoie. Ses débuts dans le cinéma d’auteur lui permirent de s’imposer comme l’un des meilleurs acteurs français de sa génération.

 

 

 

Saint Laurent

Gaspard Ulliel dans Saint Laurent

Longtemps considéré comme l’un des espoirs les plus prometteurs du cinéma français Gaspard Ulliel fait ses gammes auprès de Michel Blanc (Embrassez qui vous voudrez [2002]), André Téchiné  (Les Égarés [2003]) et Jean-Pierre Jeunet (Un long dimanche de fiançailles [2004]). L’acteur s’y révèle en jeune homme plein de sensualité associant sa timidité charmante à une grâce féline.

 

Alors qu’en 2007 Jacquou Le Croquant (Laurent Boutonnat) fait connaître son visage au grand public hexagonal, Hannibal Lecter : Les Origines du mal (Peter Webber) lui permet d’acquérir cette même année une notoriété internationale. Dans ce dernier film, Ulliel reprend ses attributs habituels pour les enrichir d’un charme vénéneux qui assure, déjà, de la maturité de son jeu.

 

À l’aise dans les films à costumes (La Princesse de Montpensier [Bertrand Tavernier, 2010] ; Un peuple et son roi [Pierre Schoeller, 2018]), l’acteur fait preuve d’une élégance naturelle ainsi que d’une capacité à se fondre dans la personnalité de ses rôles. Ces qualités se mettront directement au service de son interprétation du christique Yves Saint Laurent dans le biopic de Bertrand Bonello, Saint Laurent (2014).

 

Juste la fin du monde

Gaspard Ulliel dans Juste la fin du monde

Ses cheveux noir de jais, ses yeux bleus et ses traits fins en font l’égérie de Chanel et l’héritier d’un Delon avec lequel il partage certaines attitudes maniérées qui confèrent à sa présence une dignité aristocratique (La Danseuse [Stéphanie Di Giusto, 2016]) mise au service de ses personnages les plus ambigus. Ainsi du gigolo de Eva (Benoît Jacquot, 2018) dans lequel son érotisme incandescent répond à la froideur non moins sensuelle d’Isabelle Huppert.

 

Car c’est bien l’interprétation des méandres de l’amour qui lui permettra d’affirmer le plus sûrement son talent. De L’Art d’aimer (Emmanuel Mouret, 2011) à Sybil (Justine Triert, 2019), sa dernière apparition au cinéma, l’acteur fait de la complexité du sentiment la matière première d’un jeu qui bascule naturellement entre les registres les plus extrêmes.

 

La condition souvent tragique de ses rôles (poussée au plus haut point avec le crépusculaire Louis de Juste la fin du monde [Xavier Dolan, 2016]) semble avoir préfiguré le dénouement de sa propre existence. En attendant la découverte de la mini-série Moon Knight (Jeremy Slater) dont la diffusion prévue pour cette année permettra de savourer une dernière fois la sensibilité si marquante déployée par Ulliel à l’écran. 

Commentaires

A la Une

Spermageddon : un film d’animation norvégien prometteur

Originals Factory a acquis les droits de distribution en France de cette comédie musicale animée autour du sexe, qui sera… Lire la suite >>

The Substance : le film de body horror avec Demi Moore se dévoile dans un teaser intrigant

Le nouveau film de Coralie Fargeat verra s’affronter Demi Moore et Margaret Qualley autour de cette fameuse substance.    … Lire la suite >>

Gladiator II : une bande-annonce épique et intense pour la suite de l’épopée historique

Ridley Scott nous replonge dans l’arène du Colisée de Rome, avec Paul Mescal pour marcher dans les pas de son… Lire la suite >>

Emmanuelle : La relecture se dévoile dans une bande-annonce sensuelle et mystérieuse

Le nouveau long-métrage d’Audrey Diwan, avec Noémie Merlant dans le rôle-titre, révèle les premières images de cette nouvelle version du… Lire la suite >>

RIP : Matt Damon et Ben Affleck à l’affiche d’un thriller criminel sur Netflix

La plateforme de streaming a récemment acquis les droits du film qui sera écrit et réalisé par Joe Carnahan, avec… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOI, MOCHE ET MECHANT 4 1 400 169 1 1 400 169
2 LE COMTE DE MONTE-CRISTO 1 076 425 3 3 539 650
3 VICE-VERSA 2 860 850 4 6 296 623
4 UN P'TIT TRUC EN PLUS 310 660 11 8 388 607
5 SANS UN BRUIT : JOUR 1 104 468 3 740 382
6 HORIZON : UNE SAGA AMERICAINE, CHAPITRE 1 71 398 2 193 015
7 LONGLEGS 69 851 1 69 851
8 TO THE MOON 60 663 1 60 663
9 BAD BOYS : RIDE OR DIE 53 569 6 1 175 179
10 ELYAS 45 371 2 147 466

Source: CBO Box office

Nos Podcasts