Résumé : Les éditions LettMotif lancent la collection Darkness, censure et cinéma, avec pour premier tome le gore et à la violence dans le cinéma et les séries télévisées.

♥♥♥♥♥

 

Darkness, Censure et Cinema - Gore et Violence, tome 1

Darkness, Censure et Cinema – Gore et Violence, tome 1

Belle initiative que celle proposée par les éditions LettMotif. Trois volumes (pour le moment) réunissant certains textes publiées originellement dans le fanzine Darkness (2010-2016), spécialisé, comme son nom l’indique, dans le cinéma de genre. Placé sous la direction de Christophe Triollet, juriste et spécialiste de la censure au cinéma, ce premier tome s’offre comme un panorama tout à fait décisif sur la question du gore à l’écran. Quatorze auteurs pour vingt-cinq textes correspondant à autant d’axes de recherche. Le gore est ainsi analysé à travers le prisme du genre, de certains motifs, thématiques (la violence, la morale, la justice), périodes, cinématographies (Espagne, Japon, Chine, France, États-Unis), et même de réalisateurs (Paul Verhoeven, David Cronenberg, Lucio Fulci). Prolixe, l’étude collective revient sur les origines du gore pour en éclairer les ramifications les plus contemporaines. De La Séparation des soeurs siamoises, film médical réalisé en 1898, à Martyrs ou Hostel, en passant par les films matriciels de Herschell Gordon Lewis, certains traits narratifs et formels persistent, tout en accusant le passage des développements techniques et des évolutions idéologiques. Instructifs et novateurs, les textes explorent donc avec sagacité les marges les plus sanglantes du cinéma institutionnel. Florent Christol décale ainsi l’approche habituelle du slasher pour en proposer une variante à travers la figure du « foolkiller« , tandis que Yohann Chanoir, rappelant l’origine moyenâgeuse de la notion de « gore », analyse avec minutie les rapports entretenus par les films médiévaux (Le Masque de la mort rouge, Le Nom de la Rose, La Chair et le Sang, Black Death) et l’esthétique du sang. Remarquons encore l’excellent retour proposé par Éric Peretti sur certains films de Kurosawa perçus comme des influences essentielles pour les futures productions gore dont Benjamin Campion relève la pluralité sur le petit écran (Hannibal, American Horror Story, Penny Dreadful). À la recension des revues interdites (Midi-Minuit Fantastique, Creepy, Monster Mag) établie par Bernard Joubert répond une sorte d’anthologie permettant de revenir sur certains cas particuliers liés à la censure (la déprogrammation de Timbuktu ou le refus par UGC de projeter Conjuring 2 dans son réseau de salles). Aux côtés du Cinéma gore, Une esthétique du sang de Philippe Rouyer (Les Éditions du Cerf, 1997), ce premier volume de la Collection « Darkness » s’affirme comme un indispensable pour tout amateur de frissons et de giclées d’hémoglobine. 

.

.

.

  • DARKNESS, CENSURE ET CINÉMA : GORE ET VIOLENCE (tome 1)
  • Auteur(s) : Collectif sous la direction de Christophe Triollet
  • Édition : LettMotif
  • Collection : Darkness
  • Date de parution : 21 juillet 2017
  • Pages : 340
  • Tarif : 29 € (papier) – 12, 90 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Box Office France : la suite de Jumanji détrône Les derniers Jedi

Au top hebdo du 10 au 17 janvier, Jumanji bienvenue dans la jungle a fini par détrôner Les Derniers Jedi,… Lire la suite >>

Premier aperçu de la saison 2 de Handmaid’s Tale avec Elisabeth Moss

Hulu a livré trois premières images de la seconde saison de la série-phénomène Handmaid’s Tale avec Elisabeth Moss.    … Lire la suite >>

Leonardo DiCaprio retrouve Quentin Tarantino

Leonardo DiCaprio rejoindra bien le casting du neuvième long métrage de Quentin Tarantino qui impliquera les meurtres de Charles Manson…. Lire la suite >>

Box office France : Star Wars Les Derniers Jedi, toujours leader à la fin des vacances

Au TOP hebdo du 3 au 10 janvier 2018, le huitième volet de la saga Star Wars conserve le leadership… Lire la suite >>

Millie Bobby Brown va mener les enquêtes de Enola Holmes

Millie Bobby Brown, la jeune sensation de la série Stranger Things, va tenir une double casquette dans un nouveau projet… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JUMANJI : BIENVENUE DANS LA JUNGLE 285 508 4 2 625 782
2 DOWNSIZING 273 989 1 273 989
3 STAR WARS : EPISODE 8, LES DERNIERS JEDI 256 665 5 6 759 088
4 NORMANDIE NUE 254 909 1 254 909
5 LES HEURES SOMBRES 155 811 2 373 894
6 COCO 138 592 7 4 092 111
7 LA PROMESSE DE L'AUBE 135 634 4 878 412
8 FERDINAND 133 657 4 1 939 257
9 LE GRAND JEU 132 745 2 395 003
10 LE CRIME DE L'ORIENT EXPRESS 128 171 5 1 324 896

Source: CBO Box office