Les Oeillades 2018 / Les Estivants de Valeria Bruni Tedeschi : critique

Publié par Sévan Lesaffre le 25 novembre 2018

Synopsis : Anna arrive sur la Côte d’Azur pour les vacances. Au milieu de sa famille, des amis et employés, elle doit gérer sa rupture et l’écriture de son prochain film. Derrière les rires, les colères, les secrets, naissent des rapports de dominations, des peurs et des désirs.

♥♥♥♥♥

 

Les Estivants - affiche

Les Estivants – affiche

Les Estivants, quatrième long-métrage de Valeria Bruni Tedeschi projeté hors compétition à la dernière Mostra de Venise, décrit les relations d’une famille réunie dans une superbe villa au cours d’un séjour estival sur la côte d’Azur. Dans cet endroit hors du temps, de vieilles rancoeurs refont surface. Chacun pensait pouvoir oublier ses soucis le temps d’un été mais doit se débrouiller avec le mystère de sa propre existence. Anna, interprétée par une convaincante Valeria Bruni Tedeschi (Les Opportunistes, Asphalte, Ma Loute), venue voir Célia, sa fille adoptive, doit gérer sa rupture toute fraîche avec Luca (Riccardo Scamarcio) —lequel fait directement écho à l’ex-compagnon de la réalisatrice, Louis Garrel— et l’écriture de son prochain film. Il s’agit là d’une autobiographie imaginaire, terme que la réalisatrice emploie pour définir son cinéma si personnel. Les similitudes sont nombreuses, troublantes. Comme dans la réalité de la famille Bruni Tedeschi, il existe une mère pianiste, une fille adoptive, un frère décédé du sida. De nombreux visages familiers jalonnent cette comédie divisée en trois actes et un épilogue, notamment ceux de Pierre Arditi, Valeria Golino, Noémie Lvovsky, Yolande Moreau, Bruno Raffaelli ou encore Frederick Wiseman. L’italianité est brossée par petites touches : de l’évocation du Rinascimento, jusqu’à la Birra Perroni en passant par le Va Pensiero de Verdi ou encore le fameux air de Ma che freddo fa de Claudio Mattone. Dans Les Estivants, la mise en abyme est totale, souvent auto-parodique. L’idée du double pirandellien définit ces « villeggianti » (les « vacanciers » en italien) reclus dans cette demeure bourgeoise de la Riviera. La patte est caustique. Riches et domestiques connaissent des problèmes similaires mais sont pourtant diamétralement antithétiques. Le film est donc un va-et-vient de personnages (qui « s’enterrent » sous leur désespoir), une sarabande de mots, un manège d’ambiances et de névroses à la fois câlinées et exhibées. Il raconte la multiplicité des solitudes et traite également de la séparation, du divorce, de la faillite et du deuil. Cette dramatique décadence emplie de digressions embrasse pourtant la vie, se transformant en une comédie —peut-être un peu bancale— à la manière de Fellini ou en une version plus chic de A Casa tutti bene de Gabriele Muccino, et dans laquelle la vulgarité des uns se mélange à la nonchalance des autres. Portrait introspectif et méta-cinématographique construit, rythmé, sincère, Les Estivants demeure un gigantesque règlement de comptes au discours socio-politique quelque peu embrumé. Valeria Bruni Tesdeschi, qui passe du rire aux larmes, montre cependant tout son talent d’actrice. Une comédie est une histoire qui s’arrête au bon moment.

 

 

 

  • LES ESTIVANTS (I Villeggianti)
  • Sortie salles : 30 janvier 2019
  • Réalisation : Valeria Bruni Tedeschi
  • Avec : Valeria Bruni Tedeschi, Pierre Arditi, Valeria Golino, Noémie Lvovsky, Yolande Moreau, Laurent Stocker, Riccardo Scamaracio, Bruno Raffaelli, Marisa Borini…
  • Scénario : Valeria Bruni Tedeschi, Agnès De Sacy, Noémie Lvovsky, Caroline Deruas
  • Production : Alexandra Henoschberg, Patrick Sobelman
  • Photographie : Jeanne Lapoirie
  • Montage : Anne Weil
  • Décors : Emmanuelle Duplay
  • Costumes : Caroline de Vivaise
  • Musique : Paolo Buonvino
  • Distribution : Ad Vitam
  • Durée : 2h08

 

Commentaires

A la Une

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Road House : Jake Gyllenhaal officiellement dans le remake pour Amazon

Pressenti en novembre dernier, Jake Gyllenhaal sera bel et bien dans le remake du film culte des années 80, réalisé… Lire la suite >>

Max Headroom : La série des années 80 fait son retour avec Elijah Wood et Matt Frewer

La série dystopique Max Headroom est actuellement en plein remaniement par la société de production d’Elijah Wood avec le cocréateur… Lire la suite >>

Mort de la star de Star Trek, Nichelle Nichols

L’actrice américaine, admirée par Martin Luther King pour son rôle du lieutenant Nyota Uhura dans Star Trek, nous a quittés… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts