Les Plus Belles Années d’une vie de Claude Lelouch : critique 

Publié par Sévan Lesaffre le 24 mai 2019

Synopsis : Anne Gauthier retrouve Jean-Louis Duroc, des années après leur rencontre amoureuse à Deauville. Les souvenirs affluent, chabadabada…

 

♥♥♥♥♥

 

Les Plus Belles Annees dune vie - Claude Lelouch - affiche

Les Plus Belles Années d’une vie – Claude Lelouch – affiche

Cinquante-trois ans après sa Palme d’or, Claude Lelouch signe Les Plus Belles Années d’une vie, point final de l’aventure Un homme et une femme, qui avait connu, en 1986, une première suite intitulée Un homme et une femme : Vingt ans déjà. On y retrouve Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée au crépuscule de leur histoire d’amour. Lui est un vieil homme atteint d’Alzheimer, pensionnaire d’une maison de retraite, loin du pilote automobile qu’il fut autrefois ; elle est toujours cette femme mélancolique. Leurs retrouvailles sont émouvantes, spontanées, filmées avec une tendresse indéniable et immortalisées par un selfie inattendu. Tantôt hypnotique, tantôt somnolent, Les Plus Belles Années d’une vie file assez droit dans sa conduite dramaturgique. Lelouch, au plus près de ses acteurs-personnages, rend hommage à deux corps mythiques du cinéma, donne à voir un amour fulgurant, passionné, qui perdure en dépit de l’âge et prend le temps de filmer chaque geste, chaque mimique. Ici, la mémoire de Jean-Louis fait des allers retours, à l’instar du film qui convoque les plus belles images d’Un homme et une femme ayant remporté les Oscars du Meilleur film étranger et du Meilleur scénario en 1967. C’est donc à grands renforts de flashbacks que le réalisateur parvient à combler les temps morts dus à un scénario peu épais et à un tournage n’ayant duré que treize jours.

 

Les Plus belles annees dune vie

Les Plus belles années d’une vie

 

Le spectateur oublie volontiers les faux raccords, les imperfections des images enregistrées à l’aide d’un iPhone, et s’imprègne surtout de la mise en scène extrêmement épurée – plans séquences, champs-contrechamps, surimpressions et silences –, qui aboutit à une traversée de Paris à toute allure extraite du court métrage C’était un rendez-vous. Il déplore toutefois l’emploi constant de la musique pesante composée par Francis Lai, laquelle vient contredire la délicatesse de chaque dialogue « très Nouvelle Vague ». Les Plus Belles Années d’une vie souffre également d’une ribambelle de séquences très statiques rythmant inexplicablement les bavardages. Jean-Louis Trintignant, ravagé par le temps, est très touchant. Face à lui, on découvre une Anouk Aimée figée, reproduisant continuellement le même rictus, se passant nerveusement la main dans les cheveux. L’apparition éclair de Monica Bellucci dans le rôle d’Elena, la fille de Jean-Louis, déçoit quelque peu. Antoine Sire, Souad Amidou et Marianne Denicourt font de leur mieux. En dépit de ces impuretés, Lelouch signe une ode vibrante au septième art et aux acteurs. « Les plus belles années d’une vie sont celles que l’on n’a pas encore vécues » écrivait Victor Hugo.

 

 

 

  • LES PLUS BELLES ANNÉES D’UNE VIE
  • Sortie : 22 mai 2019
  • Réalisation : Claude Lelouch
  • Avec : Jean-Louis Trintignant, Anouk Aimée, Monica Bellucci, Marianne Denicourt, Souad Amidou, Antoine Sire, Tess Lauvergne, Vincent Vinel, Laurent Dassault, Françoise Coupel, Laurend Prudhomme….
  • Scénario : Claude Lelouch
  • Production : Samuel Hadida, Victor Hadida, Claude Lelouch
  • Photographie : Robert Alazraki
  • Montage : Stéphane Mazalaigue
  • Décors : Bernard Warnas
  • Costumes : Christel Birot
  • Musique : Francis Lai, Calogero
  • Distribution : Metropolitan FilmExport
  • Durée : 1h30

 

Commentaires

A la Une

Un premier trailer pour Doctor Sleep, suite de Shining avec Ewan McGregor

Le premier trailer de la suite de Shining, avec Ewan McGregor dans le rôle de Danny devenu adulte, a été… Lire la suite >>

Le spin-off de The Big Lebowski centré sur Jesus Quintana se précise

John Turturro travaille toujours sur Going Places, le spin-off de The Big Lebowski, basé sur son personnage de Jesus Quintana…. Lire la suite >>

Steven Spielberg en projet sur une série d’horreur pour la plateforme Quibi

Steven Spielberg écrira une série d’horreur exclusivement conçue pour la future plateforme de vidéo à la demande sur mobile, Quibi…. Lire la suite >>

Michel Hazanavicius et les frères Dardenne collaborent pour un conte animé

Le cinéaste français va porter à l’écran le conte de Jean-Claude Grumberg, La plus précieuse des marchandises, sous la forme d’un film… Lire la suite >>

Un trailer cauchemardesque pour Midsommar par le réalisateur d’Hérédité

Midsommar, film d’horreur suédo-américain écrit et réalisé par Ari Aster, déjà derrière Hérédité, a dévoilé son trailer cauchemardesque. Le long-métrage invite… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 X-MEN : DARK PHOENIX 689 880 1 689 880
2 ALADDIN 493 107 3 1 625 789
3 PARASITE 376 842 1 376 842
4 ROCKETMAN 207 474 2 484 491
5 GODZILLA II - ROI DES MONSTRES 180 859 2 523 433
6 VENISE N'EST PAS EN ITALIE 177 268 2 370 045
7 MA 160 898 1 160 898
8 JOHN WICK PARABELLUM 134 907 3 666 622
9 POKEMON DETECTIVE PIKACHU 128 366 5 1 576 380
10 DOULEUR ET GLOIRE 101 199 4 681 941

Source: CBO Box office

Nos Podcasts