Les Plus Belles Années d’une vie de Claude Lelouch : critique 

Publié par Sévan Lesaffre le 24 mai 2019

Synopsis : Anne Gauthier retrouve Jean-Louis Duroc, des années après leur rencontre amoureuse à Deauville. Les souvenirs affluent, chabadabada…

 

♥♥♥♥♥

 

Les Plus Belles Annees dune vie - Claude Lelouch - affiche

Les Plus Belles Années d’une vie – Claude Lelouch – affiche

Cinquante-trois ans après sa Palme d’or, Claude Lelouch signe Les Plus Belles Années d’une vie, point final de l’aventure Un homme et une femme, qui avait connu, en 1986, une première suite intitulée Un homme et une femme : Vingt ans déjà. On y retrouve Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée au crépuscule de leur histoire d’amour. Lui est un vieil homme atteint d’Alzheimer, pensionnaire d’une maison de retraite, loin du pilote automobile qu’il fut autrefois ; elle est toujours cette femme mélancolique. Leurs retrouvailles sont émouvantes, spontanées, filmées avec une tendresse indéniable et immortalisées par un selfie inattendu. Tantôt hypnotique, tantôt somnolent, Les Plus Belles Années d’une vie file assez droit dans sa conduite dramaturgique. Lelouch, au plus près de ses acteurs-personnages, rend hommage à deux corps mythiques du cinéma, donne à voir un amour fulgurant, passionné, qui perdure en dépit de l’âge et prend le temps de filmer chaque geste, chaque mimique. Ici, la mémoire de Jean-Louis fait des allers retours, à l’instar du film qui convoque les plus belles images d’Un homme et une femme ayant remporté les Oscars du Meilleur film étranger et du Meilleur scénario en 1967. C’est donc à grands renforts de flashbacks que le réalisateur parvient à combler les temps morts dus à un scénario peu épais et à un tournage n’ayant duré que treize jours.

 

Les Plus belles annees dune vie

Les Plus belles années d’une vie

 

Le spectateur oublie volontiers les faux raccords, les imperfections des images enregistrées à l’aide d’un iPhone, et s’imprègne surtout de la mise en scène extrêmement épurée – plans séquences, champs-contrechamps, surimpressions et silences –, qui aboutit à une traversée de Paris à toute allure extraite du court métrage C’était un rendez-vous. Il déplore toutefois l’emploi constant de la musique pesante composée par Francis Lai, laquelle vient contredire la délicatesse de chaque dialogue « très Nouvelle Vague ». Les Plus Belles Années d’une vie souffre également d’une ribambelle de séquences très statiques rythmant inexplicablement les bavardages. Jean-Louis Trintignant, ravagé par le temps, est très touchant. Face à lui, on découvre une Anouk Aimée figée, reproduisant continuellement le même rictus, se passant nerveusement la main dans les cheveux. L’apparition éclair de Monica Bellucci dans le rôle d’Elena, la fille de Jean-Louis, déçoit quelque peu. Antoine Sire, Souad Amidou et Marianne Denicourt font de leur mieux. En dépit de ces impuretés, Lelouch signe une ode vibrante au septième art et aux acteurs. « Les plus belles années d’une vie sont celles que l’on n’a pas encore vécues » écrivait Victor Hugo.

 

 

 

  • LES PLUS BELLES ANNÉES D’UNE VIE
  • Sortie : 22 mai 2019
  • Réalisation : Claude Lelouch
  • Avec : Jean-Louis Trintignant, Anouk Aimée, Monica Bellucci, Marianne Denicourt, Souad Amidou, Antoine Sire, Tess Lauvergne, Vincent Vinel, Laurent Dassault, Françoise Coupel, Laurend Prudhomme….
  • Scénario : Claude Lelouch
  • Production : Samuel Hadida, Victor Hadida, Claude Lelouch
  • Photographie : Robert Alazraki
  • Montage : Stéphane Mazalaigue
  • Décors : Bernard Warnas
  • Costumes : Christel Birot
  • Musique : Francis Lai, Calogero
  • Distribution : Metropolitan FilmExport
  • Durée : 1h30

 

Commentaires

A la Une

Le Magicien d’Oz célèbre 80 ans de magie 

Ce 15 août 2019 marque le 80ème anniversaire de la première hollywoodienne du Magicien d’Oz au Grauman’s Chinese Theatre. Retour… Lire la suite >>

Première bande-annonce de Little Women de Greta Gerwig

Voici les premières images de l’adaptation par Greta Gerwig du roman de Louisa May Alcott Les quatre filles du Docteur… Lire la suite >>

Trailer de Dolemite is my name avec Eddie Murphy et Wesley Snipes

Cette première bande annonce prometteuse de Dolemite is my name ressuscite la Blaxploitation, avec l’une des icônes du genre, Rudy… Lire la suite >>

Trailer de Honey Boy avec Shia LaBeouf dans la peau de son propre père

Amazon Studios a livré les premières images de Honey Boy, tiré d’un scénario écrit par Shia LaBeouf et dans lequel il… Lire la suite >>

Guillermo Del Toro prévoit une pléiade de stars pour Nightmare Alley

Le casting du prochain film de Guillermo Del Toro, Nightmare Alley, pourrait faire sensation, avec Bradley Cooper, Toni Collette, Cate… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 FAST & FURIOUS : HOBBS & SHAW 1 131 141 1 1 131 141
2 LE ROI LION 979 701 4 7 932 664
3 COMME DES BETES 2 551 753 2 1 262 634
4 C'EST QUOI CETTE MAMIE ?! 425 378 1 425 378
5 PLAYMOBIL, LE FILM 176 947 1 176 947
6 TOY STORY 4 157 651 7 4 170 035
7 SPIDER-MAN : FAR FROM HOME 139 759 6 3 044 380
8 CRAWL 73 407 3 422 889
9 PARASITE 67 101 10 1 473 889
10 ANNABELLE - LA MAISON DU MAL 62 996 5 887 075

Source: CBO Box office

Nos Podcasts