Livre / Mel Gibson. Sur la brèche : critique

Publié par Jacques Demange le 19 juin 2019

Résumé : On l’a appelé « Mel-une-prise » pour sa capacité à livrer le meilleur de lui-même dès la caméra enclenchée. Mais Mel Gibson porte aussi le surnom moins flatteur de « Mad Mel ». Écho bien sûr au rôle de motard vengeur qui a lancé sa carrière et qu’il aurait décroché, selon la légende, après une bagarre de bar, mais aussi à cause de ses dérapages à répétition et de ses projets pharaoniques : le tournage épique de Braveheart, la reconstitution grandeur nature de Jérusalem pour La Passion du Christ, les centaines de figurants mobilisés en pleine jungle pour Apocalypto… Mel Gibson est à l’image des héros qu’il a interprétés, ceux de Mad Max, L’Arme fatale ou plus récémment du Complexe du castor : toujours sur la brèche, à cheval entre le coup d’éclat et le coup de folie.

♥♥♥♥

 

Mel Gibson - Sur la breche

Mel Gibson – Sur la brèche

Après Marlon Brando, les éditions Capricci enrichissent leur collection « Stories » d’un nouvel opus consacrée au controversé Mel Gibson. Écrit par Matthieu Rostac, collaborateur du magazine Sofilm et co-auteur de La saga HBO (Capricci, 2017), ce court ouvrage reprend à son compte l’ensemble des mérites de son prédécesseur. Dans un style fluide et journalistique, l’auteur propose une étude chronologique de la carrière et de la vie de Gibson. Cette approche monographique a le mérite d’explorer de façon approfondie les grands moments d’une filmographie plus complexe qu’elle n’y paraît au premier abord. Aux films d’action qui firent la renommée de l’acteur à Hollywood (la saga des Mad Max ; L’arme fatale ; Braveheart…) répondent en effet des productions intimistes (Tim ; Mrs Soffel ; L’Homme sans visage) et culturellement plus ambitieuses (le Hamlet de Franco Zeffirelli), un éclectisme qui prouve l’ambition artistique d’un comédien qui a toujours refusé de rester dans les clous. Cette ambivalence fait écho à la personnalité même de Gibson. Constamment sur la brèche, l’acteur-réalisateur a vu son professionnalisme entachée par de nombreuses frasques principalement dues à son alcoolisme et à son goût assumé pour les extrêmes. Mel le cinglé et Mel le bagarreur laissent bientôt la place à des sobriquets plus douteux. Taxé d’antisémitisme après la sortie de La Passion du Christ, ou d’homophobie à la suite de sorties médiatiques franchement nauséabondes, Gibson devient persona non grata à Hollywood. La sortie du trou prendra plusieurs années, Rostac soulignant la valeur métaphorique du Complexe du castor qui permit à l’acteur de jouer à l’écran avec ses propres démons. L’ouvrage permet donc de revenir sur ces nombreuses zones d’ombres et de les éclairer à la lumière de l’identité artistique de Gibson. Pour l’auteur, ses réalisations (Braveheart ; La Passion du Christ ; Apocalypto ; Au nom du père) reflètent les paradoxes, les constances et les limites d’un discours jusqu’au-boutiste. Si l’étude trouve dans les rôles de l’acteur la présence de thématiques communes, c’est plutôt la mise en scène du réalisateur qui est analysée ici. Rostac décrit ainsi le style de Gibson et relève ses principales références à travers une réflexion critique passionnante. On regrettera néanmoins l’absence de retour sur les spécificités du jeu de Gibson ainsi que l’esquisse d’une généalogie stylistique concernant ses représentations à l’écran. Ces manques ne retirent pourtant rien à la qualité générale de cet ouvrage qui saura susciter l’intérêt du grand public comme celui des spécialistes.

 

 

 

  • MEL GIBSON. SUR LA BRÈCHE
  • Auteur : Matthieu Rostac
  • Éditions : Capricci
  • Collection : Capricci Stories
  • Date de parution : 20 juin 2019
  • Format : 84 pages
  • Tarif : 11,50 €

Commentaires

A la Une

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Un jour sans fin pourrait être décliné en série

Le fameux Jour de la marmotte maintes fois vécu par Bill Murray pourrait revenir sur le petit écran, dans une… Lire la suite >>

Yes, God, Yes : Natalia Dyer se laisse aller à la tentation dans un trailer divinement drôle

La star de Stranger Things poursuit ses débuts au cinéma dans un premier rôle hilarant, celui d’une lycéenne catholique confrontée… Lire la suite >>

Le Maestro Ennio Morricone nous quitte à 91 ans

Le compositeur italien principalement connu pour ses nombreuses musiques de film est décédé le 6 juillet 2020 des suites d’une… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 167 748 16 380 533
2 DE GAULLE 100 544 17 716 749
3 L'OMBRE DE STALINE 67 452 2 84 880
4 EN AVANT 67 233 17 682 890
5 INVISIBLE MAN 43 494 18 672 280
6 THE DEMON INSIDE 39 963 2 50 232
7 FILLES DE JOIE 28 192 2 28 192
8 RADIOACTIVE 25 701 16 69 150
9 L'APPEL DE LA FORET 22 152 19 1 203 400
10 NOUS, LES CHIENS... 22 113 2 22 113

Source: CBO Box office

Nos Podcasts