Barbie de Greta Gerwig : critique

Publié par CineChronicle le 20 juillet 2023

Synopsis : À Barbie Land, vous êtes un être parfait dans un monde parfait. Sauf si vous êtes en crise existentielle, ou si vous êtes Ken.

♥♥♥♥

 

Barbie - affiche film

Barbie – affiche film

Après quinze ans de piétinement, le projet d’un film Barbie en prises de vue réelle fait grand bruit depuis quelques mois, entre bandes-annonce clinquantes et pénurie mondiale de peinture rose. Passé entre les mains de divers réalisateurs et plusieurs fois avorté, ce film fou de Mattel autour de sa poupée vedette revient finalement à Greta Gerwig, la réalisatrice de Lady Bird et des Quatre filles du Docteur March. Avec un tel CV, on ne doutait pas des capacités de la réalisatrice et scénariste à aborder la féminité, voire le féminisme. On aurait au contraire pu redouter un film trop terre-à-terre et engagé ; point sur lequel les trailers décalés ont très vite fait de rassurer. C’est simple, Barbie, c’est la comédie de cet été 2023. Un cocktail dynamique, pailleté et flashy qui condense en deux heures chrono à la fois une comédie burlesque et absurde, un jeu de références capable de séduire toutes les générations et une satire sociale tout en légèreté. Loin d’être vindicatif, le girl power s’appuie ici sur une approche naïve rafraichissante, grandement aidée par l’actrice principale, Margot Robbie. L’interprète de Tonya Harding, Harley Quinn et plus récemment de la jeune première dans Babylone n’a pas son pareil pour incarner des héroïnes à côté de la plaque. Outre son physique, elle s’avère donc le choix idéal pour une poupée persuadée que son image a changé le monde. Elle est accompagnée par Ryan Gosling en Ken, l’un de ses rôles les plus déjantés et les plus touchants, en machiste candide.

 

Margot Robbie et Ryan Gosling - Barbie

Margot Robbie et Ryan Gosling – Barbie

 

Le rythme soutenu est parfois expéditif, et on peut regretter que les autres acteurs mis en avant par les affiches promotionnelles se réduisent quasiment à une large galerie de personnages qui ne font pour la plupart que de la figuration et dont les compétences ne sont jamais mises à profit. On ne peut que saluer en revanche le travail pointilleux apporté aux décors et costumes qui servent parfaitement la mise en scène. Le film expose un véritable univers visuel, avec ses propres codes et sa propre logique. Univers qui permet au scénario d’éviter aisément des méandres explicatifs et réitère constamment le refus du Barbie de Greta Gerwig de se prendre au sérieux.

 

En effet, les réflexions sociales réelles et les bons sentiments ne sacrifient jamais l’humour plus d’une poignée de secondes. Le film jour sur un comique de situations et de répétitions hérité du burlesque, qui fonctionne particulièrement bien dans les différentes scènes où les personnages vont et viennent entre Barbie Land et le Vrai Monde en empruntant les différents véhicules attribués à Barbie, au gré de paysages dont l’enfilade n’a pas plus de logique qu’un road-trip imaginé en quinze secondes par une petite fille qui jouerait à la poupée.

 

Margot Robbie - Barbie Dreamhouse

Margot Robbie – Barbie Dreamhouse

 

Porté par un duo principal complètement superficiel – car à la recherche d’une personnalité – le film Barbie, lui, n’est simpliste qu’en apparence. Greta Gerwig nous offre là un grand divertissement, original et intelligent, emprunt d’un tas de questions de représentation. La réflexion porte sur les rôles sociaux, mais aussi sur les rôles tout court, notamment ceux offerts aux actrices de cinéma.

 

Au gré de quelques scènes anecdotiques, le film recèle d’interrogations qui remuent Hollywood depuis des décennies. Une femme âgée est-elle encore assez belle pour capter le regard ? Un homme doit-il multiplier les prouesses viriles pour retenir l’attention du public ? Un personnage “ordinaire” peut-il intéresser ? Oui, répondent à cette dernière les responsables fictifs de Mattel, « Ça va rapporter beaucoup d’argent ! » La réponse porte en elle le beau paradoxe que nous propose Barbie : un produit commercial calibré et stéréotypé est aussi capable de changer notre regard sur le monde.

 

Aésane Geeraert

 

 

 

  • BARBIE
  • Sortie salles : depuis le 19 juillet 2023
  • Réalisation : Greta Gerwig
  • Avec : Margot Robbie, Ryan Gosling, America Ferrera, Ariana Greenblatt, Simu Liu, Kingsley Ben-Adir, Issa Rae, Michael Cera, Emma Mackey, Hari Nef, Will Ferrell, Kate McKinnon, Dua Lipa, Helen Mirren…
  • Scénario : Greta Gerwig, Noah Baumbach
  • Production : Tom Ackerley, Robbie Brenner, David Heyman, Margot Robbie
  • Photographie : Rodrigo Prieto
  • Montage : Mick Houy
  • Décors : Sarah Greenwood
  • Costumes : Lucy Bevan
  • Musique : Mark Ronson, Andrew Wyatt
  • Distribution : Warner Bros. France
  • Durée : 1 h 55

 

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur collective à un studio de cinéma. Un choix audacieux pour …

Y a-t-il un flic : Pamela Anderson rejoint Liam Neeson dans le remake 

Le projet de remake de la saga Y a-t-il un flic va raviver la nostalgie de nombreux fans, avec l’arrivée de l’icône Pamela Anderson aux côtés de Liam Neeson.

Cannes 2024 : La Quinzaine des cinéastes dévoile sa sélection officielle

La 56e sélection de la Quinzaine des cinéastes se révèle avec des films indépendants, engagés et atypiques à travers le globe.

Cannes 2024 : La sélection de la Semaine de la Critique

La Semaine de la Critique, qui aura lieu entre le 15 et le 23 mai, a dévoilé sa sélection qui vise toujours à mettre en avant les premiers et seconds longs-métrages.

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts