Résumé : Pour Wim Wenders, l’écriture comme la photographie ou la peinture relèvent de l’acte de voir. Ces brefs essais, écrits à l’occasion de remises de prix, en préface ou hommage, éclairent sa vision d’artiste sur d’autres créateurs. De Peter Lindbergh et James Nachtwey à Michelangelo Antonioni et Yasujiro Ozu, en passant par Pina Bausch, Yohji Yamamoto ou Paul Cézanne, il explore les perspectives originales de chacun. Au fil des pages se dessine une véritable poétique du regard qu’il pose sur ces univers artistiques et leur puissance expressive. Comme autant de langages qui habitent son imaginaire et migrent à l’écran dans ses propres films. 

♥♥♥♥♥

 

Les Pixels de Paul Cezanne par Wim Wenders

Les Pixels de Paul Cezanne par Wim Wenders

Connaît-on vraiment l’œuvre de Wim Wenders ? À la lecture de ce recueil, le cinéphile prendra conscience que l’art du réalisateur allemand ne se limite pas à ses films. Entre la critique d’art et la poésie, Wenders propose une visite au sein de son musée imaginaire. Optant pour la forme versifiée, Wenders justifie son choix par son désir de retranscrire le flux exact de ses pensées. Il est vrai qu’il se dégage de ces écrits une atmosphère méditative adoptant le rythme d’un mouvement continu. Traversée ou gigantesque travelling, la structure de l’ouvrage offre un tour d’horizon inoubliable sur les rencontres qui marquèrent (et continuent d’agiter) la conscience artistique du cinéaste. La forme de l’écran se démultiplie : la toile d’un tableau, la case d’une bande dessinée, la composition d’une photographie, les pages d’un roman. À travers ses souvenirs, Wenders livre de magnifiques lignes sur ses (presque) contemporains (Michelangelo Antonioni, Ingmar Bergman, Fassbinder), et ses maîtres cinématographiques (Anthony Mann, Douglas Sirk, Yasujiro Ozu), mais pas seulement. Car ici, l’idée de rencontre doit elle aussi être entendue selon son acceptation plurielle. Les tableaux de Hopper renvoient aux récits policiers de Hammet ou à l’existentialisme de Sartre et Camus, tandis que la (re)découverte d’une toile de Cézanne provoque une sidération du regard qui invite à une exploration en profondeur de la matière picturale. Chez Wenders, les mots sont comme les images, porteurs d’un sens que le lecteur doit apprendre à faire sien. Entre les textes, la construction reste à faire. L’entreprise, à n’en pas douter, se veut généreuse, mue par un langage visuel, éminemment universel. Profitant de l’excellent travail de traduction de Marie-Claude Auger, l’ouvrage offre une proximité intime avec la manière du maître. À travers ses regards portés sur les autres, Wenders s’épanche, se raconte. Et derrière la figure du légendaire cinéaste se révèle celle d’un écrivain accompli.

 

 

 

  • LES PIXELS DE PAUL CÉZANNE ET AUTRES REGRDS SUR DES ARTISTES
  • Auteur(s) : Wim Wenders
  • Traduction : Marie-Claude Auger
  • Editions : L’Arche Éditeur
  • Date parution : 27 septembre 2017
  • Format : 216 pages
  • Tarif : 22 €

Commentaires

A la Une

Le Parrain de Coppola a 45 ans, retour sur une œuvre magistrale

Le Parrain a fêté son 45e anniversaire au Festival de Tribeca avec tout le casting en avril dernier. À notre tour de… Lire la suite >>

Trent Reznor et Atticus Ross revisitent le theme de Halloween de John Carpenter

Trent Reznor et Atticus Ross, membres du groupe Nine Inch Nails, se sont réappropriés le theme mythique de Halloween de… Lire la suite >>

Jeanne Moreau à l’honneur sur l’affiche des César 2018

L’Académie des Arts et Techniques du Cinéma a dévoilé l’affiche de la 43ème Cérémonie des César, qui met à l’honneur… Lire la suite >>

Musique/ Howard Shore acclamé en concert à la salle Pleyel à Paris

Howard Shore, le compositeur privilégié de David Cronenberg et de Martin Scorcese, starifié pour Le Seigneur des Anneaux et ses… Lire la suite >>

Nouveau trailer et nouvelle affiche pour Star Wars – Les Derniers Jedi

À deux mois de sa sortie en salles, le huitième épisode de la saga Star Wars, Les Derniers Jedi, en… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LE SENS DE LA FETE 808 544 1 808 544
2 BLADE RUNNER 2049 544 508 1 544 508
3 CA 318 521 3 1 808 360
4 SEVEN SISTERS 122 584 6 1 687 354
5 CAPITAINE SUPERSLIP 103 937 1 103 937
6 LE PETIT SPIROU 101 870 2 326 382
7 CONFIDENT ROYAL 72 053 1 72 053
8 BARRY SEAL : AMERICAN TRAFFIC 70 085 4 618 296
9 MON GARCON 67 492 3 358 473
10 UN BEAU SOLEIL INTERIEUR 60 024 2 190 859

Source: CBO Box office