Livre / Le Christ selon Pasolini : critique

Publié par Jacques Demange le 21 mai 2018

Résumé : René de Ceccatty est un des plus grands spécialistes de l’œuvre littéraire et cinématographique de Pasolini. Il a réuni une anthologie de textes majeurs du cinéaste et poète sur la figure du Christ. Tous les textes reproduits le sont dans une nouvelle traduction. C’est une occasion unique de découvrir le rapport complexe et fasciné de Pasolini avec la figure de Jésus et la religion catholique, son message évangélique. On peut parler « d’identification au Christ », à sa révolte, à son sacrifice et au scandale que reconnaît être Jésus dans les évangiles. L’anthologie propose de nombreux textes, parfois inédits en français, poèmes, lettres, récits… Et notamment les textes les plus importants de Pasolini sur son film « L’évangile selon saint Matthieu ».

♥♥♥♥

 

Le Christ selon pasolini - Bayard

Le Christ selon pasolini – Bayard

Cette anthologie de textes inédits rédigés par Pasolini se veut riche en découvertes. Se focalisant principalement sur la préparation de L’Évangile selon Saint Matthieu (1964), l’ouvrage se déporte rapidement de son objet d’étude pour aborder les rapports plus généraux entretenus par la religion et la politique dans l’œuvre du célèbre réalisateur italien. Dans sa longue présentation René de Ceccatty (par ailleurs traducteur de l’ensemble des textes reproduits, et déjà auteur d’une excellente biographie consacrée au cinéaste publiée en 2005 aux Éditions Gallimard) ouvre brillamment la voie, développant différentes pistes de réflexion particulièrement stimulantes pour le lecteur. Aux analyses textuelles et formelles de l’Évangile pasolinien s’ajoutent une étude de fond concernant l’évolution du tempérament du réalisateur, basculant progressivement d’une approche populaire du culte à une attitude plus polémique. Loin de la traditionnelle relation dialectique, la question du religieux et du politique se fonde sur une complémentarité féconde entre sacré et profane qui travaille de façon souterraine l’ensemble de la filmographie du cinéaste. C’est ici sans doute que se situe la singularité de cet Évangile qui comme le rappelle Ceccatty a, par son adoubement institutionnel, longtemps paru suspect aux yeux des cinéphiles. Le premier intérêt de ce livre se trouve donc dans l’exposition des attentes du réalisateur qui dans de nombreuses lettres écrites à ses proches et ses collaborateurs (producteurs, acteurs) exprime sa vision toute personnelle du texte biblique. De cette lecture (re)fondatrice ressurgissent des souvenirs d’enfance et d’adolescence, d’un voyage initiatique vers la cité romaine. La mise en cause des idéaux de jeunesse répond à un ensemble de rencontres marquées par l’esprit du charnel. La publication de ces textes répond à différentes exigences dont la plus importante est de faire découvrir au lectorat français l’œuvre poétique du cinéaste. Celle-ci décline les modalités d’un langage fragmenté, imprégné d’un vocable métaphorique et critique qui fait écho à la mise en scène cinématographique de Pasolini. À travers la structure déliée propre à la prose, Pasolini raconte, décrit, fustige, nourrit un réseau d’interprétations parfois contraires (ainsi de son beau poème, Je vous déteste chers étudiants, publié en 1968). Loin des absolus de la croyance, la pensée de Pasolini s’ancre à l’intérieur d’un système de significations plaçant face à face l’idée de la réalité et celle de Dieu (voir la magistrale démonstration clôturant l’ouvrage, simplement intitulée « Est-ce que je crois en Dieu ? »). On perçoit donc tous les mérites de cette publication qui propose, par ailleurs, un référencement détaillé de ses sources. On aurait par contre pu souhaiter la présence d’illustrations (photographies d’archive et de tournage) qui aurait mérité leur place ici.

 

 

 

  • LE CHRIST SELON PASOLINI
  • Auteur : René de Ceccatty
  • Éditions : Bayard
  • Date de parution : 9 mai 2018
  • Format : 502 pages
  • Tarif : 21,90 €

Commentaires

A la Une

Des photos de plateau du nouveau Terminator avec Linda Hamilton

Linda Hamilton est de retour en Sarah Connor comme le démontre des photos de plateau du nouveau Terminator dirigé par… Lire la suite >>

Box Office France : Jurassic World Fallen Kingdom maintient Ocean’s 8 à distance

Au top hebdo du 12 au 19 juin, Jurassic World Fallen Kingdom conserve la tête devant un Ocean’s 8 en… Lire la suite >>

Aquaman : Black Manta se révèle en image

La promotion d’Aquaman s’emballe doucement avec la divulgation d’une photo de Black Manta aka David Hyde, le méchant de l’univers… Lire la suite >>

Première bande annonce de Dumbo réalisé par Tim Burton

Les studios Disney ont récemment dévoilé une première bande annonce du remake en live-action de Dumbo, célèbre chef-d’oeuvre animé de… Lire la suite >>

Box Office France : Jurassic World 2 largement devant

Au top hebdo du 5 au 12 juin, Jurassic World Fallen Kingdom impose sa puissance au sommet. Deadpool 2 double… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JURASSIC WORLD : FALLEN KINGDOM 671 556 2 2 068 467
2 OCEAN'S 8 318 773 1 318 773
3 DEADPOOL 2 123 324 5 2 363 871
4 SOLO : A STAR WARS STORY 115 994 4 1 217 299
5 HEREDITE 89 652 1 89 652
6 COMMENT TUER SA MERE 67 081 1 67 081
7 LE CERCLE LITTERAIRE DE GUERNESEY 61 610 1 61 610
8 MIDNIGHT SUN 49 648 1 49 648
9 DESOBEISSANCE 49 119 1 49 119
10 TROIS VISAGES 48 354 2 130 941

Source: CBO Box office