VOD / The Land de Steven Caple Jr : critique

Publié par CineChronicle le 12 juin 2018

Synopsis : Quatre adolescents passent leur été à errer dans les rues de Cleveland, Ohio, en espérant atteindre un jour leur rêve : devenir skateur professionnel. Mais quand ils tombent dans les filets de trafiquants locaux, la drogue et l’argent facile vont éprouver leur amitié et mettre leurs vies en danger. Quatre adolescents passent leur été à vouloir réaliser leur rêve : devenir skateboarders professionnels.

♥♥♥♥

 

The Land - affiche

The Land – affiche

Pépite brute du cinéma indépendant américain présentée à Sundance en 2016 et que l’on n’a pas eu l’occasion de voir dans les salles de cinéma françaises puisqu’il sort directement en e-cinema, The Land propose une immersion dans les quartiers populaires de la ville natale du jeune réalisateur. Il s’agit d’un drame urbain se déroulant sur un été avec une temporalité propre à l’enfance et à l’adolescence, où le temps semble s’arrêter à un moment précis pendant lequel tout semble possible. Le lieu de l’intrigue diffère des grandes mégalopoles côtières usuelles du genre. Dans cette ville du midwest de moins de 400 000 habitants, les personnages peuvent s’approprier plus facilement l’espace, y circuler avec d’avantage d’aisance. Si The Land ne rend pas vraiment hommage à Cleveland, la précarité et la criminalité y sont bien soulignées. L’authenticité qui ressort de cette œuvre cinématographique semble résulter de l’attachement de Steven Caple Jr. pour l’endroit où il a grandi. La manière dont la richesse de pratiques souvent reléguées au rang de « subculture », comme le skate ou la musique hip-hop, est valorisée constitue l’un des points forts de ce long-métrage. L’amitié des quatre protagonistes est scellée autour du skate, une passion commune mise en avant par des séquences, souvent en slow motion, montrant les adolescents qui pratiquent ce sport. Des éléments de la culture skater sont intégrés à l’environnement quotidien où évolue l’action. Jongnic Bontemps, célèbre compositeur et musicien spécialisé dans les musiques de films, séries et jeux vidéo, a réussi à établir des collaborations avec des grands noms du rap américain pour élaborer la BO, malgré un petit budget. Bien que très travaillée et composée par des musiques d’artistes renommés, tels que Nas, Pusha T, Machine Gun Kelly, Erykah Badu, Kanye West, French Montana, la bande-son s’intègre discrètement à l’univers filmique, elle y apporte de la légèreté, suspend le temps pour instaurer une sorte d’apesanteur.

 

The Land

The Land

 

Du skate, des adolescents, de la drogue, des familles dysfonctionnelles, un environnement à priori hostile, de la violence… À première vue, tous les ingrédients dignes d’un Larry Clark sont présents. L’intrigue, des jeunes qui trouvent de l’attrait dans le crime et finissent par en payer les conséquences, n’a rien de très innovatrice. C’est plutôt le regard, quasiment instinctif, porté sur cet environnement qui donne à The Land un style unique. La mise en scène minimaliste fait ressortir une certaine douceur et évite le sensationnalisme. Les protagonistes, tour à tour présentés comme une bande, puis dans leur intimité, veulent sortir de leur condition initiale à travers leur passion, mais la criminalité leur apparaît comme un moyen facile et rapide d’atteindre leur objectif. Cleveland devient un immense terrain où jeux et délits se confondent. Les perspectives des personnes qui constituent l’entourage des adolescents sont également explorées. Les décisions et les destins des différents personnages, à la base issus de la même communauté, deviennent distincts.

 

The Land critique subtilement un système qui marginalise une partie de la population, dans lequel les jeunes gens font leurs premières expériences du monde adulte par les activités illégales, les emplois précaires ou la parentalité adolescente. Steven Caple Jr. fait preuve d’un talent prometteur dans son premier long-métrage en redonnant une voix individuelle à chaque citoyen qui compose un groupe social souvent représenté comme une entité.

 

Erica Farges

 

 

 

  • THE LAND
  • Sortie e-cinema : 8 juin 2018
  • Plateforme : e-cinema.com
  • Réalisation : Steven Caple Jr.
  • Avec : Jorge Lendeborg Jr., Rafi Gavron, Moises Arias, Ezri Walker, Michael Kenneth Williams, Natalie Martinez, Kim Coates, Linda Emond, Erykah Badu, Machine Gun Kelly, Michael Ray Escamilla…
  • Scénario : Steven Caple Jr.
  • Production : Tyler Davidson et Lizzie Friedman
  • Photographie : Steven Holleran
  • Montage : Saira Haider
  • Décors : Teresa Strebler
  • Costumes : Ciara Whaley
  • Musique : Jongnic Bontemps
  • Durée : 1h37

 

Commentaires

A la Une

Jessica Chastain et Eddie Redmayne en pourparlers pour le thriller The Good Nurse

Jessica Chastain et Eddie Redmayne vont interpréter respectivement l’infirmière Amy Loughren et le tueur de série Charles Cullen dans le… Lire la suite >>

Gal Gadot va incarner Hedy Lamarr dans une série Showtime

Gal Gadot va prêter ses traits à Hedy Lamarr, l’icône hollywoodienne des années 1940, dans une minisérie pour Showtime.  … Lire la suite >>

Première image de Margot Robbie en Sharon Tate dans le prochain Tarantino

Margot Robbie a publié sur Instagram une première image de son personnage dans le nouveau long-métrage de Quentin Tarantino, Once… Lire la suite >>

Premières images du tournage de Once Upon a Time in Hollywood de Tarantino

Les premières photos et vidéos du tournage à Los Angeles de Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino,… Lire la suite >>

Une nouvelle bande annonce pour Bohemian Rhapsody

Les studios 20th Century Fox ont dévoilé un nouveau trailer survolté de Bohemian Rhapsody, biopic musical consacré au groupe Queen réalisé… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MISSION : IMPOSSIBLE - FALLOUT 695 528 2 1 865 197
2 HOTEL TRANSYLVANIE 3 : DES VACANCES MONSTRUEUSES 528 440 3 1 907 647
3 NEUILLY SA MERE, SA MERE ! 525 859 1 525 859
4 LES INDESTRUCTIBLES 2 351 399 6 4 881 497
5 DARKEST MINDS : REBELLION 303 255 1 303 255
6 ANT-MAN ET LA GUEPE 185 344 4 1 586 684
7 MAMMA MIA ! HERE WE GO AGAIN 119 995 3 608 896
8 MA REUM 105 117 4 656 452
9 L'ESPION QUI M'A LARGUEE 99 529 1 99 529
10 MY LADY 87 080 2 210 572

Source: CBO Box office