TOP 15 des films marquants sur la conquête spatiale

Publié par CineChronicle le 10 novembre 2014
Destination Lune (Destination Moon) affiche

Destination Lune (Destination Moon) affiche

Destination… Lune! (Destination Moon) d’Irving Pichel (1950)

Œuvre précurseur grâce à son rendu hard science réaliste techniquement et scientifiquement. On doit Destination… Lune! à l’audace de George Pal, producteur de Le Choc des Mondes (1951), La Guerre des Mondes (1953) et réalisateur de La Machine à explorer le Temps (1960), qui l’a produit pour près de 600 000 dollars.

 

Ce projet fut d’abord entre les mains de Fritz Lang (Metropolis, La femme sur la lune) avant qu’il ne se retire, au profit de l’acteur-réalisateur Irving Pichel qui a finalement collaboré avec l’un des auteurs et maîtres de la science-fiction, Robert A. Heinlein. Cette œuvre s’inscrit aussi aujourd’hui dans l’imaginaire collectif grâce à Hergé, ayant puisé son inspiration pour concevoir Objectif : Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). On y retrouve ainsi les fameuses combinaisons spatiales de couleurs ou encore le modèle de fusée V2 allemand.

 

Le récit, qui marquait le début de la Guerre Froide, suit un Général et un industriel américains travaillant sur un projet de conquête lunaire. Le dernier s’assure le concours de ses confrères du secteur privé en vue de financer le développement d’une fusée à propulsion atomique et la construction d’une base de lancement. Après plusieurs essais, la fusée prend son envol pour nous plonger dans l’exploration lunaire.

 

Si ces nombreux aspects visuels sont bien sûr dépassés voire même pittoresques, Destination… Lune! est encore remarquabledans sa volonté d’imaginer, à un haut niveau de précision technique, un voyage sur la Lune dix neuf ans avant le pas historique de Neil Armstrong. On apprécie en outre la présence de Woody Woodpecker dans une séquence expliquant de manière ludique à un groupe d’industriels – et au public au passage – les principes d’un vol spatial. Destination… Lune!, renforcé par le procédéTechnicolor, est reparti avec l’Oscar des meilleurs effets visuels pour Lee Zavitz.

.

.

Voir le film dans son intégralité

.

 

Commentaires

A la Une

Premier aperçu de la saison 2 de Handmaid’s Tale avec Elisabeth Moss

Hulu a livré trois premières images de la seconde saison de la série-phénomène Handmaid’s Tale avec Elisabeth Moss.    … Lire la suite >>

Leonardo DiCaprio retrouve Quentin Tarantino

Leonardo DiCaprio rejoindra bien le casting du neuvième long métrage de Quentin Tarantino qui impliquera les meurtres de Charles Manson…. Lire la suite >>

Box office France : Star Wars Les Derniers Jedi, toujours leader à la fin des vacances

Au TOP hebdo du 3 au 10 janvier 2018, le huitième volet de la saga Star Wars conserve le leadership… Lire la suite >>

Millie Bobby Brown va mener les enquêtes de Enola Holmes

Millie Bobby Brown, la jeune sensation de la série Stranger Things, va tenir une double casquette dans un nouveau projet… Lire la suite >>

Top des films avec des personnages miniatures

Alexander Payne rétrécit Matt Damon dans Downsizing, l’occasion de revenir sur ces films qui ont mis en vedette des personnages… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 STAR WARS : EPISODE 8, LES DERNIERS JEDI 828 401 4 6 502 423
2 JUMANJI : BIENVENUE DANS LA JUNGLE 733 820 3 2 340 274
3 FERDINAND 588 505 3 1 805 600
4 COCO 528 618 6 3 953 519
5 PADDINGTON 2 331 341 5 1 712 299
6 INSIDIOUS : LA DERNIERE CLE 293 466 1 293 466
7 LE GRAND JEU 262 258 1 262 258
8 LE CRIME DE L'ORIENT EXPRESS 231 073 4 1 196 725
9 LES HEURES SOMBRES 218 083 1 218 083
10 SANTA & CIE 215 681 5 1 941 667

Source: CBO Box office