Bird Box de Susanne Bier : critique

Publié par CineChronicle le 10 janvier 2019

Synopsis : Alors qu’une mystérieuse force décime la population mondiale, une seule chose est sûre : ceux qui ont gardé les yeux ouverts ont perdu la vie. Malgré la situation, Malorie trouve l’amour, l’espoir et un nouveau départ avant de tout voir s’envoler. Désormais, elle doit prendre la fuite avec ses deux enfants, suivre une rivière périlleuse jusqu’au seul endroit où ils peuvent encore se réfugier. Mais pour survivre, ils devront entreprendre ce voyage difficile les yeux bandés.

♥♥♥♥♥

 

Bird Box - affiche

Bird Box – affiche

Doit-on s’attendre prochainement à un film d’horreur basé sur le goût, l’odorat ou le toucher ? Le paysage horrifique de 2018 aura vu un très bon Sans un bruit où le danger venait du son. Dans Bird Box, le risque est dans la vue. Tiré d’un roman de 2014, rédigé par Josh Malerman, chanteur du groupe de rock indé The High Strung, Bird Box suit les pérégrinations de Malorie Hayes (Sandra Bullock, aussi vue cette année dans Ocean’s 8), enceinte alors qu’une mystérieuse épidémie de suicides se répand sur le globe. La narration glisse entre le début de l’épidémie et la situation cinq ans plus tard, dans un monde ravagé et dépeuplé, alors que Malorie, accompagnée de deux petits enfants, se lance dans la descente d’une rivière, gardant tous trois les yeux bandés… Blockbuster surprise de Netflix en fin d’année, Bird Box a généré 45 millions de visionnages au bout de 7 jours à peine, du jamais vu d’après la plateforme de streaming d’ordinaire si avare en données sur ses audiences. Il faut dire que le géant américain a un catalogue de mieux en mieux fourni en films de genre (Jessie, Le Bon Apôtre, Le Rituel entre autres) et celui-ci affiche un casting impeccable. Outre Sandra Bullock suivie d’une cohorte de bons seconds rôles (Trevante Rhodes, révélé par Moonlight ; John Malkovich, Jacki Weaver, Tom Hollander, Sarah Paulson prochainement dans Glass), on retrouve le duo Trent Reznor-Atticus Ross qui avait envoûté The Social Network, Millenium ou Gone Girl, et Susanne Bier, remarquée pour After the Wedding et Revenge et revenue au premier plan avec la mini-série The Night Manager.

 

Bird Box

Sandra Bullock – Bird Box

 

La mise en place du cataclysme est réussie et frappante avec des images horrifiques susceptibles de hanter le spectateur. La partie huis clos donne sa pleine mesure aux seconds rôles et fourmille de très bonnes petites idées, mais devient très convenu, jusqu’à l’expédition sur la rivière, très cliché mais qui réussit à maintenir l’intérêt. La photographie et le montage sont sans prétention, les acteurs s’en tiennent parfois au minimum syndical, tout comme la bande originale, et la réalisation tente des petits pieds de nez aux conventions, avec une maternité réfutée, une histoire d’amour interraciale avec une femme plus âgée, des monstres qu’on ne voit jamais, des fulgurances poétiques comme les oiseaux qui préviennent les humains du danger… Cela donne in fine un thriller hybride, un blockbuster qui tente sans s’y engouffrer la démarche auteurisante, un anti-Annihilation en somme. La postérité retiendra peut-être le Bird Box Challenge, un meme où les fans du film tentent de se déplacer les yeux bandés dans leur vie quotidienne, poussant Netflix à les supplier d’éviter de se blesser. Au mieux, Bird Box est à voir comme une série B réussie, s’assumant pleinement comme divertissement et ne visant aucun sens caché. Les autres y verront une énième resucée de The Thing, La Route, The Mist, Walking Dead, 28 jours plus tard, World War Z, It Comes At Night… autant d’œuvres auquel le blockbuster rend hommage et qui avaient su renouveler le post-apo. En tout cas la suite est déjà programmée.

 

Arthur de Boutiny

 

 

 

  • BIRD BOX
  • Sortie mondiale : 21 décembre 2018
  • Planteforme / Chaîne : Netflix
  • Réalisation : Susanne Bier
  • Avec Sandra Bullock, Trevante Rhodes, John Malkovich, Jacki Weaver, Rosa Salazar, Danielle MacDonald, Colson Baker, Lil Rel Howery, Tom Hollander, BD Wong, Sarah Paulson…
  • Scénario : Eric Heisserer, d’après le roman Bird Box-N’ouvrez jamais les yeux de Josh Malerman
  • Production : Chris Morgan, Scott Stuber, Dylan Clark, Clayton Townsend
  • Photographie : Salvatore Totino
  • Montage : Ben Lester
  • Décors : Jan Roelfs
  • Costumes : Signe Sejlund
  • Musique : Trent Reznor, Atticus Ross
  • Durée : 2h04

 

Commentaires

A la Une

Norman Lloyd, compositions extraordinaires

Disparu le 11 mai 2021 à l’âge de 106 ans, Norman Lloyd reste encore méconnu des cinéphiles. Dirigé par Orson… Lire la suite >>

Lisey’s Story : une première bande annonce pour la nouvelle série écrite par Stephen King

Réalisée par Pablo Larraín, avec en vedette Julianne Moore et Clive Owen, cette nouvelle série adaptée d’un roman de Stephen… Lire la suite >>

Killers of the Flower Moon : première image avec Leonardo DiCaprio et Lily Gladstone

Produit par Apple, le prochain film de Martin Scorsese mettra en scène une histoire de meurtres d’une tribu amérindienne dans… Lire la suite >>

Venom 2 : Carnage se dévoile dans une première bande-annonce

Comme le titre original le laisse entendre, Let There Be Carnage, Venom affrontera son ennemi Carnage dans cette suite attendue exclusivement… Lire la suite >>

Gareth Edwards et John David Washington ensemble pour un projet de science-fiction

Le prochain film du réalisateur de Rogue One et de Godzilla sera basé sur un scénario qu’il a lui-même écrit,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts