Netflix US va sortir dix films au cinéma cet automne 

Publié par Sévan Lesaffre le 2 septembre 2019
Netflix

Netflix

Alors que la lutte se poursuit entre le géant du streaming et l’industrie cinématographique traditionnelle, Netflix tente de trouver un compromis. Dix de ses films dont le très attendu The Irishman de Martin Scorsese, sortiront dans certaines salles de cinéma aux États-Unis avant de rejoindre le catalogue de la plateforme.

 

 

 

The Irishman

The Irishman

Netflix ne fait pas l’unanimité à Hollywood. Bien que la plateforme de streaming s’attèle à produire des séries et des films à la hauteur de grands succès du cinéma, avec parfois de grands noms à la réalisation et à l’interprétation, elle se heurte toujours à l’industrie du cinéma traditionnel.

 

En effet, Netflix, qui privilégie les exclusivités sur sa plateforme et veut fidéliser de nouveaux abonnés, produit des longs-métrages dont la primeur est réservée aux internautes. Pourtant, les institutions hollywoodiennes telles que les Oscars maintiennent leur désaccord : un film digne de ce nom se doit de sortir dans les salles obscures.

 

L’année dernière, Netflix a projeté quatre de ses films en avant-première au cinéma —Bird BoxLa ballade de Buster Scruggs des frères Coen, Mowgli et Roma qui a remporté trois Oscars (Meilleur Réalisateur, Meilleure Photographie et Meilleur Film Étranger)—, avant de les proposer à ses à ses 151 millions d’abonnés sur la toile.

 

Cette nouvelle stratégie vise à entrer dans le giron de l’Académie des Oscars pour attirer des réalisateurs ou des acteurs prestigieux. Il s’agit également d’un moyen pour Netflix de radoucir ses relations avec Hollywood et l’industrie cinématographique traditionnelle. Plus tôt cette année, l’Académie des arts et des sciences du cinéma a pourtant rejeté l’idée selon laquelle les règles d’éligibilité aux Oscars devraient être modifiées afin de rendre plus difficile la remise de prix aux films « en streaming ».

 

Eddie Murphy - Dolemite is my name

Dolemite is my name

Spielberg avait lui-même créé la polémique en critiquant ouvertement Netflix, qui selon lui, n’avait pas sa place aux Oscars : « Une fois que vous acceptez le format de la télévision, vous êtes un téléfilm » déclarait-il en mars dernier, avant de promouvoir Apple TV+.

 

Dans les années 1970, Fellini considérait déjà le petit écran comme un « instrument d’aliénation posé chez soi comme un frigo. (…) La télévision ne peut exprimer ma vision personnelle. Ses limitations sont trop grandes…» expliquait-il.

 

Qu’à cela ne tienne ! Cet automne, Netflix, qui continue visiblement sur sa lancée, va donc sortir dix de ses films dans certaines salles de cinéma outre-Atlantique avant de les proposer en ligne. Une exclusivité qui ne devrait pas durer plus d’un mois selon The Verge, mais qui permettra néanmoins aux longs-métrages de concourir pour des récompenses face à des productions hollywoodiennes traditionnelles.

 

Toujours selon The Verge, les chaînes de cinéma dont AMC et Regal, réclament des délais d’exclusivité nettement plus longs (90 jours). À noter que Netflix n’a pas pris la même décision à Cannes, où la firme est absente depuis deux ans. Pour rappel, en France, la loi sur la chronologie des médias rend difficile le type de compromis mis en place aux États-Unis.

 

Meryl Streep - The Laundromat - Panama Papers

The Laundromat

Après des mois de négociations, The Irishman de Martin Scorsese, avec à l’affiche les deux géants Robert De Niro et Al Pacino, sortira sur grand écran le 1er novembre avant d’être disponible en streaming le 27 du même mois.

 

Il remplira ainsi une condition d’accès aux plus célèbres récompenses cinématographiques américaines, à savoir passer au moins une semaine en salle dans le district de Los Angeles. Netflix vise clairement les Oscars 2020 avec ce film-événement.

 

Les neuf autres films sélectionnés qui seront diffusés fin 2019 (jusqu’à un mois avant leur mise en ligne sur la plateforme) sont les suivants : The Laundromat de Steven Soderbergh, au cinéma le 27 septembre et sur Netflix le 18 octobre, Dolemite Is My Name de Craig Brewer (4 octobre – 25 octobre), The King de David Michôd (11 octobre – 1er novembre), Earthquake Bird de Wash Westmoreland (1er novembre – 15 novembre), Marriage Story de Noah Baumbach (6 novembre – 6 décembre), Klaus de Sergio Pablos (8 novembre – 15 novembre), J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin (15 novembre – 29 novembre), Atlantique de Mati Diop (15 novembre – 29 novembre) et The Two Popes de Fernando Meirelles (27 novembre – 20 décembre).

Commentaires

A la Une

David Fincher prépare un prequel à Chinatown pour Netflix

Le réalisateur David Fincher, à l’origine des shows Mindhunter et House of Cards, s’associe au légendaire scénariste Robert Towne pour le… Lire la suite >>

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BELLE EPOQUE 565 429 1 565 429
2 JOKER 463 547 5 5 074 165
3 HORS NORMES 382 646 3 1 529 131
4 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 295 221 4 2 402 411
5 ABOMINABLE 262 442 3 1 637 561
6 MIDWAY 238 069 1 238 069
7 RETOUR A ZOMBIELAND 161 784 2 458 756
8 TERMINATOR : DARK FATE 126 753 3 850 150
9 MON CHIEN STUPIDE 122 483 2 412 739
10 AU NOM DE LA TERRE 107 892 7 1 845 632

Source: CBO Box office

Nos Podcasts