Ant-Man et la Guêpe – Quantumania de Peyton Reed : critique

Publié par CineChronicle le 14 février 2023

Synopsis : Les partenaires Scott Lang et Hope Van Dyne reviennent pour poursuivre leurs aventures en tant que Ant-Man et la Wasp. Avec les parents de Hope, Hank Pym et Janet Van Dyne, ils vont explorer le royaume quantique, interagir avec d’étranges nouvelles créatures et se lancer dans une aventure qui les poussera au-delà des limites de ce qu’ils pensaient être possible.

♥♥♥♥♥

 

Ant-Man et la Guepe Quantumania - Affiche

Ant-Man et la Guêpe Quantumania – Affiche

C’est encore une lourde tâche qui repose sur les frêles épaules d’Ant-Man. En juillet 2015 déjà, la sortie du premier film consacré au héros miniature marquait la fin de la phase 2 du Marvel Cinematic Universe, quand Ant-Man et la Guêpe faisait directement suite au fameux ‘‘snap’’ final d’Avengers: Infinity War, qui avait laissé plus d’un fan en haleine. Poursuivant dans cette voie, Ant-Man et la Guêpe : Quantumania marque le début de la phase 5 du MCU et l’arrivée du nouvel adversaire des Avengers. Non content d’ouvrir cette cinquième vague de films Marvel, ce troisième volet des aventures d’Ant-Man ambitionnait aussi de proposer un véritable film de science-fiction, en explorant le fameux univers quantique en titre. Ce monde obéissant à d’autres lois physiques étaient l’occasion rêvée de s’éloigner du space opera cartoonesque des Gardiens de la Galaxie ou des derniers Thor, pour s’aventurer vers des territoires plus incongrus. Dans cet état d’esprit, le scénariste du film Jeff Loveness avait, de manière très présomptueuse, comparé le film au mythique Dune avorté d’Alejandro Jodorowsky, pour mieux convaincre de la folie du projet. Dans les faits, le long-métrage ressemble plutôt à un ersatz de Star Wars, avec des extraterrestres parfois originaux mais relégués à l’arrière plan ou à quelques rapides pastilles comiques. Si quelques belles idées de design subsistent, comme ces étranges maisons aux allures de gros bébés phalliques, difficile de trouver une quelconque folie dans un film finalement très balisé, à l’image de sa mise en scène, sans éclat ni expérimentation. La présence du grand Bill Pope (Matrix, Spiderman 2, Baby Driver) à la photographie permet au film de proposer des panoramas agréables, mais le visuel reste désespérément sage.

 

Paul Rudd Kathryn Newton et Evangeline Lilly - Ant-Man et la Guepe Quantumania

Paul Rudd, Kathryn Newton et Evangeline Lilly – Ant-Man et la Guepe Quantumania

 

Il serait néanmoins exagéré de dire qu’Ant-Man et la Guêpe : Quantumania ne fonctionne jamais. Déjà, s’il y a bien un point sur lequel Marvel a toujours excellé, c’est dans ses choix de casting. Paul Rudd continue ainsi de démontrer avec sa bonhommie et son enthousiasme communicatif qu’il reste le choix idéal. C’est bien lui, et non l’écriture superficielle, qui parvient à nous faire croire à sa relation houleuse avec sa fille, ou à sa crise existentielle quant à sa place de héros au sein d’un monde de plus grande envergure. Pour le soutenir, les vétérans Michelle Pfeiffer et Michael Douglas forment un couple très crédible, dans les scènes comiques comme dans celles plus intimes. Leurs dialogues sont la plus grande force humoristique dans un film qui souffre de ruptures de ton assez problématiques. Chaque moment dramatique ou émouvant est désamorcé par un gag hors de propos.

 

Cette distance comique donne l’impression que les auteurs eux-mêmes ne croient pas à ce qu’ils racontent et préfèrent en rire plutôt que d’essayer de prendre au sérieux les enjeux théoriquement importants. Car loin de n’être qu’une aventure comme une autre, la principale attraction de ce troisième opus, c’est bien sûr l’apparition de Kang, le nouveau grand méchant censé faire oublier Thanos aux fans du MCU. Sur le papier, le choix de ce personnage au design bariolé, adapté au format comics mais moins au grand écran, était plutôt risqué. Dans les faits, l’exécution est satisfaisante, malgré certains manquements.

 

Jonathan Majors - Ant-Man et la Guepe Quantumania

Jonathan Majors – Ant-Man et la Guêpe Quantumania

 

Visuellement, les choix des concepts artistes restent plutôt payants. À l’instar de Thanos, ou plus récemment de Gorr le Boucher des Dieux, le nouveau design du personnage s’adapte parfaitement au film live action, tout en restant fidèle à sa version papier. Mais ce qui permet véritablement au personnage d’exister, en dépit de son écriture réduite au strict minimum (les motivations et les background du personnage sont à peine effleurés), c’est bien l’interprétation et le charisme de Jonathan Majors. Jusqu’ici cantonné au petit écran avec Lovecraft Country ou aux seconds rôles dans Captive State et Da 5 Bloods, le comédien compose un Kang aussi menaçant qu’intrigant, capable de passer d’une certaine douceur à une explosion de rage et de violence.

 

Il est d’autant plus dommage qu’à côté de ce méchant efficace, le film s’encombre d’un antagoniste secondaire ridicule, réduit à n’être qu’un faire-valoir comique lourdingue et jamais drôle, le tout desservi par des CGI plus qu’approximatifs. Reste que la relative réussite de l’introduction de Kang peut laisser augurer de bonnes choses pour l’avenir du MCU. Espérons que les prochains opus de l’univers Marvel sauront traiter le personnage à la hauteur de son potentiel et du talent de son interprète, sans le tourner en dérision.

 

Timothée Giret

 

 

 

  • ANT-MAN ET LA GUEPE : QANTUMANIA
  • Diffusion : 15 février 2023
  • Réalisation : Peyton Reed
  • Avec : Paul Rudd, Evangeline Lilly, Jonathan Majors, Kathryn Newton, Corey Stoll, Bill Murray, Michelle Pfeiffer, Michael Douglas…
  • Scénario : Jeff Loveness
  • Production : Kevin Feige, Stephen Broussard
  • Photographie : Bill Pope
  • Montage : Adam Gerstel, Laura Jennings
  • Décors : Will Htay
  • Costumes : Sammy Sheldon
  • Musique : Christophe Beck
  • Distribution : Walt Disney Studios Distribution
  • Durée : 2 h 01

 

Commentaires

A la Une

Officier et Gentleman : Un remake en préparation avec Miles Teller en tête d’affiche

L’acteur de Whiplash et de Top Gun Maverick reprendra le rôle tenu par Richard Gere dans le film original des… Lire la suite >>

Possession : Robert Pattinson s’associe au réalisateur de Smile pour un remake

L’acteur Robert Pattinson et le réalisateur des deux films Smile, Parker Finn, ont pour projet un remake du classique des… Lire la suite >>

Rebecca Ferguson et Idris Elba au casting du nouveau film de Kathryn Bigelow

Après sept ans d’attente, le retour de la réalisatrice oscarisée Kathryn Bigelow n’a jamais été aussi proche. Elle devrait accueillir… Lire la suite >>

The Hexagonal Hive and a Mouse in a Maze : Tilda Swinton dévoile la bande-annonce de son premier documentaire

L’actrice oscarisée Tilda Swinton, reconnue pour son talent et sa polyvalence, va faire ses débuts derrière la caméra.    … Lire la suite >>

Johnny Depp incarnera Satan et rejoint Jeff Bridges en Dieu dans le prochain Terry Gilliam

Le réalisateur britannique, ex-membre des Monty Python, débutera en janvier le tournage de son prochain long-métrage, The Carnival at the End… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 814 901 6 6 615 548
2 BAD BOYS : RIDE OR DIE 380 123 1 380 123
3 LA PETITE VADROUILLE 160 161 1 160 161
4 FURIOSA : UNE SAGA MAD MAX 129 139 3 733 751
5 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 124 678 5 2 202 100
6 BLUE & COMPAGNIE 73 907 5 1 059 188
7 ABIGAIL 40 364 2 121 026
8 LE DEUXIEME ACTE 36 950 4 455 689
9 MEMORY 28 125 2 86 758
10 MARCELLO MIO 23 269 3 162 548

Source: CBO Box office

Nos Podcasts