Oscars 2023 - Michelle Yeoh Jamie Lee curtis Ke Huy Quan - everything everywhere all at once - Brendan Fraser The Whale

Oscars 2023 : Michelle Yeoh, Jamie Lee curtis Ke Huy Quan (Everything, everywhere all at once) et Brendan Fraser (The Whale)

La 95ème remise des Oscars s’est déroulée ce 12 mars au Dolby Theatre, à Hollywood : une longue cérémonie, assez pauvre en surprises mais riche en émotions.

 

 

 

Jimmy Kimmel - Oscars 2023

Jimmy Kimmel – Oscars 2023

En vue de détendre l’atmosphère, le maître de cérémonie Jimmy Kimmel a d’emblée promis que la cérémonie serait plus longue qu’un film de James Cameron. En effet, après avoir réintégré à la diffusion live les catégories techniques, déclassée l’an dernier, la remise des statuettes s’est étalée sur près de 4 heures.

 

Il a également amorcé le show par quelques pointes d’humour, dont une pique caustique adressée à l’équipe de Babylon – échec commercial cuisant outre-atlantique.

 

Cette soirée a été rythmée par la diffusion d’extraits des dix métrages en lice pour l’Oscar du Meilleur film, ainsi que par les performances des artistes nommés dans la catégorie Meilleure chanson originale. Lady Gaga, qui avait déclaré ne pas pouvoir chanter sur scène ce soir, faute de temps pour répéter pendant le tournage de Joker : Folie à Deux, a surpris l’assistance en livrant une version acoustique saisissante de “Hold my hand” (Top Gun : Maverick).

 

L’équipe de RRR a quant à elle ravi la salle en recréant sur scène la folle ambiance du film, et est repartie triomphante avec la statuette de la meilleure chanson. On salue également l’hommage au piano de Lenny Kravitz aux disparus du septième art qui se sont éteints l’année passée.

 

Parmi les grands triomphes de la soirée, Everything Everywhere All at Once culmine en remportant sept des onze Oscars auxquels il a été nommé. Il repart avec les statuettes du Meilleur Montage et du Meilleur Scénario pour ses propositions complètement déjantées. En récupérant celle de la Meilleure réalisation, les Daniels, comme on les surnomme désormais, remercient avec émotion l’Académie pour avoir récompensé leur créativité, ainsi que les autres co-nommés (dont Steven Spielberg) pour les avoir inspirés tout au long de leur vie.

 

 

 

 

Sacré Meilleur film, Everything Everywhere All at Once démontre de fait une volonté de l’Académie de récompenser une nouvelle génération de cinéastes, qui clament leur cinéphilie et tentent de casser les codes dans une industrie du divertissement de plus en plus formatée.

 

Le film décroche également les deux Oscars des seconds rôles. Ému aux larmes, Ke Huy Quan reçoit le prix qui augure une remontée insoupçonnée dans une carrière que l’on croyait pour ainsi dire terminée depuis Les Goonies.

 

A lOuest rien de nouveau - Oscar Meilleur film international

À l’Ouest rien de nouveau – Oscar du Meilleur film international

Jamie Lee Curtis vole quant à elle la vedette à Kerry Condon ou à la très attendue Angela Bassett. Davantage que ce seul film, l’Oscar semble récompenser la longue carrière d’une actrice passée culte.

 

Malgré la récente polémique qui aurait pu lui couper l’herbe sous le pied, Michelle Yeoh est primée Meilleure actrice face à l’icône Cate Blanchett et à une Ana de Armas métamorphosée. Cet Oscar, lui aussi, signe la reconnaissance tardive d’une actrice oubliée des films d’action et de kung-fu. C’est une Michelle Yeoh aux anges qui dédie ce trophée à toutes les mères du monde, les vraies « super-héroïnes ».

 

Également favori, À l’Ouest rien de nouveau repart avec quatre Oscars : Meilleur film international (tourné en langue allemande), Meilleure musique, Meilleure photographie et Meilleure direction artistique. C’est entre autres la technique, grâce à laquelle le public se retrouve immergé au sein d’une guerre qui n’en finit pas, qui est ici récompensée.

 

Sarah Polley Women Talking

Sarah Polley, Oscar du Meilleur scénario adapté pour Women Talking

Dans le contexte international actuel, on ne peut s’empêcher d’y voir aussi un geste politique : le positionnement d’Hollywood en soutien de ceux qui subissent depuis un an une guerre que tous espéraient brève. Positionnement réaffirmé par la victoire du documentaire Navalny en tant que Meilleur Documentaire.

 

Autre geste politique fort, le puissant Women Talking vaut à la réalisatrice montante Sarah Polley l’Oscar du Meilleur scénario adapté. Une bonne surprise face à des concurrents sérieux, dont l’incontournable Top Gun : Maverick, sauveur annoncé du cinéma qui a ramené les foules en salle après la pandémie. Ce dernier repart tout de même avec l’Oscar du Meilleur son, pour le travail réalisé à partir des moteurs de jets.

 

Avec Wakanda Forever, Ruth Carter se distingue une deuxième fois pour les costumes de la saga Black Panther. Quant au blockbuster Avatar : la voie de l’eau, également sauveur du cinéma, il reçoit évidemment le prix bien mérité des effets visuels.

 

Guillermo del Toro - Oscar du meilleur film animation Pinocchio

Guillermo del Toro – Oscar du meilleur film animation pour Pinocchio

À côté de ces succès, des oubliés hélas. The Fabelmans du grand Steven Spielberg ne décrochent pas un prix ; de même que Babylon, l’ode au cinéma de Damien Chazelle. S’ils font un carton chez nous, ces deux longs-métrages n’ont pas su séduire un public américain.

 

Nommés respectivement dans six et neuf catégories, les très psychologiques Tár et Les Banshees d’Inisherin rentrent eux aussi bredouille. Elvis, le biopic vertigineux de Baz Luhrmann et de sa partenaire dans la vie comme au cinéma, Catherine Martin, repart lui aussi sans aucun des huit Oscars auxquels il concourait.

 

À l’inverse, The Whale rafle deux des trois récompenses pour lesquelles il concourait. Les prothèses numériques hyper expressives de Brendan Fraser remportent l’Oscar des Meilleurs maquillages et coiffures. L’Américano-Canadien est absolument bouleversé lorsqu’il est appelé pour récupérer le trophée du Meilleur Acteur, et c’est les yeux rougis qu’il exprime sa gratitude à son équipe et à ses proches.

 

 

Une fois n’est pas coutume, le fabuleux Pinocchio en stop-motion de Guillermo del Toro détrône le géant Disney, qui avait remporté le Meilleur film d’animation trois années d’affilée.

 

Entre tradition et envie d’innovation, cette 95ème cérémonie ravit, tout en laissant un goût mitigé. La fraîcheur farfelue du film des Daniels remporte tous les suffrages et fait du bien à une industrie hollywoodienne qui se repose souvent sur ses acquis. Quelques laissés-pour-compte aux qualités indéniables font cependant de la peine, à l’heure où les nommés au Meilleur film sont de plus en plus hétéroclites.

 

Aésane Geeraert

 

 

PALMARÈS OCARS 2023

MEILLEUR FILM

  1. À l’Ouest, rien de nouveau
  2. Avatar : La Voie de l’Eau
  3. Les Banshees d’Inisherin
  4. Elvis
  5. Everything, Everywhere, All At Once
  6. The Fabelmans
  7. Tár
  8. Top Gun : Maverick
  9. Sans Filtre
  10. Women Talking

 

MEILLEUR RÉALISATEUR

  1. Martin McDonagh pour Les Banshees d’Inisherin
  2. Daniel Kwan & Daniel Scheinert pour Everything, Everywhere, All At Once
  3. Steven Spielberg pour The Fabelmans
  4. Todd Field pour Tár
  5. Sans Filtre pour Ruben Östlund

 

MEILLEUR ACTEUR

  1. Austin Butler pour Elvis
  2. Colin Farrell pour Les Banshees d’Inisherin
  3. Brendan Fraser pour The Whale
  4. Paul Mescal pour Aftersun
  5. Bill Nighy pour Vivre

 

MEILLEURE ACTRICE

  1. Cate Blanchett pour Tár
  2. Ana de Armas pour Blonde
  3. Andre Riseborough pour À Leslie
  4. Michelle Williams pour The Fabelmans
  5. Michelle Yeoh pour Everything, Everywhere, All At Once

 

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE

  1. Brendan Gleeson pour Les Banshees d’Inisherin
  2. Brian Tyree Henry pour Causeway
  3. Judd Hirsch pour The Fabelmans
  4. Barry Keoghan pour Les Banshees d’Inisherin
  5. Ke Huy Quan pour Everything, Everywhere, All At Once

 

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE

  1. Angela Bassett pour Black Panther : Wakanda Forever
  2. Hong Chau pour The Whale
  3. Kerry Condon pour Les Banshees d’Inisherin
  4. Jamie Lee Curtis pour Everything, Everywhere, All At Once
  5. Stephanie Hsu pour Everything, Everywhere, All At Once

 

MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL

  1. Martin McDonagh pour Les Banshees d’Inisherin
  2. Daniel Kwan & Daniel Scheinert pour Everything, Everywhere, All At Once
  3. Steven Spielberg & Tony Kushner pour The Fabelmans
  4. Todd Field pour Tár
  5. Sans Filtre pour Ruben Östlund

 

MEILLEUR SCÉNARIO ADAPTÉ

  1. Edward Berger, Lesley Paterson & Ian Stokell pour À l’Ouest, rien de nouveau
  2. Rian Johnson pour Glass Onion : une histoire À Couteaux Tirés
  3. Kazuo Ishiguro pour Vivre
  4. Ehren Kruger, Eric Warren Singer, Christopher McQuarrie, Peter Craig & Justin Marks pour Top Gun : Maverick
  5. Sarah Polley pour Women Talking

 

MEILLEURS DÉCORS ET DIRECTION ARTISTIQUE

  1. Christian M. Goldbeck & Ernestine Hipper pour À l’Ouest, rien de nouveau
  2. Dylan Cole, Ben Procter & Vanessa Cole pour Avatar : La Voie de l’Eau
  3. Florencia Martin & Anthony Carlino pour Babylon
  4. Catherine Martin, Karen Murphy & Bev Dunn pour Elvis
  5. Rick Carter & Karen O’Hara pour The Fabelmans

 

MEILLEURS COSTUMES

  1. Mary Zophres pour Babylon
  2. Ruth Carter pour Black Panther : Wakanda Forever
  3. Catherine Martin pour Elvis
  4. Shirley Kurata pour Everything, Everywhere, All At Once
  5. Jenny Beavan pour Une robe pour Mrs. Harris

 

MEILLEURS MAQUILLAGES ET COIFFURES

  1. Heike Merker & Linda Eisenhamerová pour À l’Ouest, rien de nouveau
  2. Naomi Donne, Mike Marino & Mike Fontaine pour The Batman
  3. Camille Friend & Joel Harlow pour Black Panther : Wakanda Forever
  4. Mark Coulier, Jason Baird & Aldo Signoretti pour Elvis
  5. Adrien Morot, Judy Chin & Ann Marie Bradley pour The Whale

 

MEILLEURE PHOTOGRAPHIE

  1. James Friend pour À l’Ouest, rien de nouveau
  2. Darius Khondji pour Bardo
  3. Mandy Walker pour Elvis
  4. Roger Deakins pour Empire of Light
  5. Florian Hoffmeister pour Tár

 

MEILLEUR MONTAGE

  1. Mikkel E.G. Nielsen pour Les Banshees d’Inisherin
  2. Matt Villa & Jonathan Redmond pour Elvis
  3. Paul Rogers pour Everything, Everywhere, All At Once
  4. Monika Willi pour Tár
  5. Eddie Hamilton pour Eddie Hamilton

 

MEILLEUR SON

  1. Viktor Prásil, Frank Kruse, Markus Stemler, Lars Ginzel & Stefan Korte pour À l’Ouest, rien de nouveau
  2. Julian Howarth, Gwendolyn Yates Whittle, Dick Bernstein, Christopher Boyes, Gary Summers & Michael Hedges pour Avatar : La Voie de l’Eau
  3. Stuart Wilson, William Files, Douglas Murray & Andy Nelson pour The Batman
  4. David Lee, Wayne Pashley, Andy Nelson & Michael Keller pour Elvis
  5. Mark Weingarten, James H. Mather, Al Nelson, Chris Burdon & Mark Taylor pour Top Gun : Maverick

 

MEILLEURS EFFETS VISUELS

  1. Frank Petzold, Viktor Müller, Markus Frank & Kamil Jafar pour À l’Ouest, rien de nouveau
  2. Joe Letteri, Richard Baneham, Eric Saindon & Daniel Barrett pour Avatar : La Voie de l’Eau
  3. Dan Lemmon, Russell Earl, Anders Langlands & Dominic Tuohy pour The Batman
  4. Geoffrey Baumann, Craig Hammack, R. Christopher White & Dan Sudick pour Black Panther : Wakanda Forever
  5. Ryan Tudhope, Seth Hill, Bryan Litson & Scott R. Fisher pour Top Gun : Maverick

 

MEILLEURE CHANSON ORIGINALE

  1. « Applause » de Diane Warren, pour Tell It Like a Woman
  2. « Hold My Hand » de Lady Gaga, pour Top Gun : Maverick
  3. « Lift Me Up » de Rihanna, pour Black Panther : Wakanda Forever
  4. « Naatu Naatu » de M.M. Keeravaani, pour RRR
  5. « This Is A Life » de Son Lux, pour Everything, Everywhere, All At Once

 

MEILLEURE MUSIQUE DE FILM

  1. Volker Bertelmann pour À l’Ouest, rien de nouveau
  2. Justin Hurwitz pour Babylon
  3. Carter Burwell pour Les Banshees d’Inisherin
  4. Son Lux pour Everything, Everywhere, All At Once
  5. John Williams pour The Fabelmans

 

MEILLEUR FILM INTERNATIONAL

  1. À l’Ouest, rien de nouveau (Allemagne)
  2. Argentina, 1985 (Argentine)
  3. Close (Belgique)
  4. EO (Pologne)
  5. The Quiet Girl (Irlande)

 

MEILLEUR FILM D’ANIMATION

  1. Guillermo del Toro, Mark Gustafson, Gary Ungar & Alex Bulkley pour Pinocchio par Guillermo Del Toro
  2. Dean Fleischer Camp, Elisabeth Holm, Andrew Goldman, Caroline Kaplan & Paul Mezey pour Marcel the Shell with Shoes On
  3. Joel Crawford & Mark Swift pour Le Chat Potté 2 : La Dernière Quête
  4. Chris Williams & Jed Schlanger pour Le Monstre des Mers
  5. Domee Shi & Lindsey Collins pour Alerte Rouge

 

MEILLEUR DOCUMENTAIRE

  1. Shaunak Sen, Aman Mann & Teddy Leifer pour Tout ce que nous respirons
  2. Laura Poitras, Howard Gertler, John Lyons, Nan Goldin & Yoni Golijov pour Toute la beauté et le sang versé
  3. Sara Dosa, Shane Boris & Ina Fichman pour Fire Of Love
  4. Simon Lereng Wilmont & Monica Hellström pour A House Made of Splinters
  5. Daniel Roher, Odessa Rae, Diane Becker, Melanie Miller & Shane Boris pour Navalny

 

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE DE FICTION

  1. Tom Berkeley & Ross White pour An Irish Goodbye
  2. Anders Walter & Rebecca Pruzan pour Ivalu
  3. Alice Rohrwacher & Alfonso Cuarón pour Le Pupille
  4. Eirik Tveiten & Gaute Lid Larssen pour Night Ride
  5. Cyrus Neshvad pour The Red Suitcase

 

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE D’ANIMATION

  1. Charlie Mackesy & Matthew Freud pour The Boy, the Mole, the Fox and the Horse
  2. Amanda Forbis & Wendy Tilby pour The Flying Sailor
  3. João Gonzalez & Bruno Caetano pour Ice Merchants
  4. Sara Gunnarsdóttir & Pamela Ribon pour My Year Of Dicks
  5. Lachlan Pendragon pour An Ostrich Told Me the World Is Fake and I Think I Believe It

 

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE

  1. Kartiki Gonsalves & Guneet Monga pour The Elephant Whisperers
  2. Evgenia Arbugaeva & Maxim Arbugaev pour Haulout
  3. Jay Rosenblatt pour How Do You Measure a Year?
  4. Anne Alvergue & Beth Levison pour The Martha Mitchell Effect
  5. Joshua Seftel & Conall Jones pour Stranger at the Gate

Commentaires

A la Une

Joker – Folie à deux : un nouveau trailer déjanté

La nouvelle bande-annonce du Joker : Folie à deux a déjà dépassé les millions de vues en moins de 24… Lire la suite >>

Michael Mann lance un site dédié au processus de création de tous ses films

The Michael Mann Archives a été lancé le 16 juillet dernier, et le premier film accessible aux abonnés est aussi… Lire la suite >>

Spermageddon : un film d’animation norvégien prometteur

Originals Factory a acquis les droits de distribution en France de cette comédie musicale animée autour du sexe, qui sera… Lire la suite >>

The Substance : le film de body horror avec Demi Moore se dévoile dans un teaser intriguant

Le nouveau film de Coralie Fargeat verra s’affronter Demi Moore et Margaret Qualley autour de cette fameuse substance.    … Lire la suite >>

Gladiator II : une bande-annonce épique et intense pour la suite de l’épopée historique

Ridley Scott nous replonge dans l’arène du Colisée de Rome, avec Paul Mescal pour marcher dans les pas de son… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOI, MOCHE ET MECHANT 4 1 400 169 1 1 400 169
2 LE COMTE DE MONTE-CRISTO 1 076 425 3 3 539 650
3 VICE-VERSA 2 860 850 4 6 296 623
4 UN P'TIT TRUC EN PLUS 310 660 11 8 388 607
5 SANS UN BRUIT : JOUR 1 104 468 3 740 382
6 HORIZON : UNE SAGA AMERICAINE, CHAPITRE 1 71 398 2 193 015
7 LONGLEGS 69 851 1 69 851
8 TO THE MOON 60 663 1 60 663
9 BAD BOYS : RIDE OR DIE 53 569 6 1 175 179
10 ELYAS 45 371 2 147 466

Source: CBO Box office

Nos Podcasts