La Sélection officielle du 71e Festival de Cannes

Publié par Cyril Perraudat le 12 avril 2018
Cannes 2018 - selection officielle

Cannes 2018 – Sélection officielle

Le président et le délégué général, Pierre Lescure et Thierry Frémaux, ont révélé la Sélection officielle du 71e Festival de Cannes lors de la conférence de presse ce jeudi matin à l’UGC Normandie.

 

 

 

Cannes 2018 - affiche

Cannes 2018 – affiche / Maquette Flore Maquin / Photo Pierrot Le Fou – George Pierre

La 71e édition du Festival de Cannes a levé le voile sur sa Sélection officielle après des semaines de rumeurs plus ou moins solides, de pronostics et de souhaits. Une édition au cœur de différents bouleversements, comme la place des femmes, la responsabilité du Festival après l’affaire Weinstein, les nouvelles règles très commentées (selfies et projections) et les relations complexes avec Netflix qui annonce ne pas venir cette année.

 

La conférence a débuté avec un peu de retard, aussi l’introduction de Pierre Lescure fut brève. Il a félicité le programme « Three Days In Cannes » fraîchement annoncé, qui permet l’accès au Festival à de jeunes cinéphiles âgés de 18 à 28 ans pendant les 3 derniers jours. 

 

Cette année, 1906 films ont été visionnés pour une sélection qui en compte à ce jour 44 dont 18 en Compétition officielle. L’un d’eux viendra succéder à The Square de Ruben Ostlund, Palme d’Or en 2017. Thierry Frémaux a placé cette édition sous le signe d’un fort renouvellement générationnel des cinéastes en présence. Dix réalisatrices sont sur la Croisette cette année contre douze l’an dernier et il est à noter que le film le plus long dure 8h15, Thierry Frémaux promettant qu’il sera programmé en début de Festival. Il s’agit des Âmes mortes de Wang Bing, en séance spéciale.

 

Des grands noms et des jeunes talents

 

Quelques grands noms -habitués ou de retour- après un temps d’absence sont annoncés en Compétition mais également de nombreux entrants. Parmi les plus marquants, Jean-Luc Godard, Asghar Farhadi, Stéphane Brizé, Matteo Garrone, Christophe Honoré (après dix ans d’absence), Spike Lee ou encore l’Iranien Jafar Panahi, dont les organisateurs ont entamé des démarches, aidés par les autorités françaises, afin qu’il puisse venir sur la Croisette.

 

Face à eux, des nouveaux talents comme Eva Husson, révélée avec Bang Gang, David Robert Mitchell, réalisateur de It Follows, Alice Rohrwacher, l’Italienne de 36 ans déjà lauréate du Grand Prix pour Les Merveilles en 2015, Abu Bakr Shawky qui vient présenter son premier film, Yomeddine, ou encore Ryusuke Hamaguchi (39 ans) avec Asako 1 et 2. Comme l’an dernier, ce sont quatre films français qui brigueront la récompense suprême.

 

Everybody Knows d’Asghar Farhadi fera donc l’ouverture la veille de sa sortie en salles. Le film de clôture n’ayant pas encore été trouvé, la projection de la Palme d’or pourrait une nouvelle fois clore le festival.

 

Des discussions avec Netflix, de grands absents et des nouvelles règles

 

La compétition déjoue finalement les pronostics et a dû évoluer au gré des discussions avec Netflix, qui devait voir un de ses films y apparaître. Pierre Lescure a notamment fait part de son regret pour The Other side of the wind, projet de longue date d’Orson Welles, qui a fait l’objet d’un travail remarquable afin qu’il soit terminé. Ce film aurait dû être présenté Hors Compétition. Il ne perd néanmoins pas espoir. La fille d’Orson Welles presse Netflix de reconsidérer sa position. Il en a profité pour rappeler la nécessité d’évolution de la chronologie des médias en France.

 

Thierry Frémaux a réagi sur la présence envisagée de films qui n’ont pas été annoncés dans cette sélection. Pour L’Homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam, si une action en justice qui complique les choses, il ne ferme pas la porte à un ajout de dernière minute. Le cas de Loro de Paolo Sorrentino, film sur Silvio Berlusconi, invite à une réflexion en cours sur l’éventualité de le projeter et la façon de le faire puisqu’il sort en deux parties en Italie, le 24 avril puis le 24 mai. Xavier Dolan (Ma vie avec John F. Donovan) et Jacques Audiard (Les Frères Sisters), encore en salle de montage, viseront certainement plutôt le Festival de Venise. Sur le cas Lars Von Trier, Thierry Frémaux s’est contenté d’un mystérieux « Réponse dans quelques jours ».

 

Questionné longuement, Thierry Frémaux a dû revenir sur l’interdiction des selfies et la modification des calendriers de projections. Cette année sera donc le terrain d’une expérimentation qui ne sera pas celle de l’embargo pratiqué ailleurs car le risque de fuites reste trop important.

 

Star Wars, cinéma de genre, films engagés et comédie populaire hors compétition

 

Du côté des séances de minuit, pas de Suspiria mais Arctic, film de survie avec Madds Mikelsen, et The Spy Gone North, film d’espionnage coréen situé en Corée du Nord. Au programme des séances spéciales, on trouve 10 ans en Thaïlande, par Apichatpong Weerasethakul et un collectif de cinéastes thaïlandais, The State against Nelson Mandela and the others de Nicolas Champeaux et Gilles Porte, à l’occasion du centième anniversaire de la naissance du leader sud-africain, Le Pape François – un homme de parole de Wim Wenders, dans les pas de l’actuel souverain pontif ou La Traversée, qui verra Romain Goupil et Daniel Cohn-Bendit observer le quotidien des Français, 50 ans après Mai 68.

 

En Hors Compétition sera donc accueilli l’événement Solo – A Star Wars Story, qui promet de l’animation sur la Croisette, mais aussi Le Grand Bain de Gilles Lellouche, comédie populaire avec un casting pléthorique.

 

La section Un Certain Regard, présidée par Benicio Del Toro, compte 15 films à son actif cette année dont six premiers films pour répondre à la promesse de renouvellement faite par les organisateurs. Thierry Frémaux a également tenu à saluer les 50 ans de la Quinzaine des Réalisateurs qui remettra un Carrosse d’Or à Martin Scorsese. Il a également rappelé l’événement que constitue la projection de la version d’origine de 2001 l’Odyssée de l’Espace sans avoir décidé dans quelle salle il sera projeté.

 

En résumé précédemment, Cate Blanchett sera la présidente du Jury de cette édition 2018. Ses membres seront annoncés dans les jours à venir. La Suissesse Ursula Meier sera à la tête du Jury de la Caméra d’Or, qui récompense une première oeuvre issue de la Sélection officielle, de la Quinzaine des Réalisateurs et de la Semaine de la Critique. Elle devra ainsi désigner le successeur de Jeune Femme de Léonore Sérraille, lauréat en 2017. Bertrand Bonello sera président du Jury de la Cinéfondation et des courts métrages. Il avait présenté sur la croisette Tiresia en 2003, L’Apollonide – Souvenirs de la Maison Close en 2011 et Saint Laurent en 2014.

 

Agrémenté de la belle affiche avec Anna Karina et Jean-Paul Belmondo qui s’embrassent sur le plateau de Pierrot le fou de Jean-Luc Godard, ce 71e Festival de Cannes se déroulera du 8 au 19 mai. Les cérémonies d’ouverture et de clôture seront animées par Edouard Baer.

 

Découvrez ci-après la liste de la Sélection officielle…

Commentaires

A la Une

Rebecca : premier aperçu du remake du classique d’Hitchcock

Le thriller dramatique Rebecca, premier film américain d’Alfred Hitchcock oscarisé en 1940 va bénéficier d’une nouvelle version, toujours adaptée du… Lire la suite >>

Teaser de The Comey Rule : Brendan Gleeson en Donald Trump pour la minisérie Showtime

Billy Ray consacre un portrait grinçant à la rivalité entre Donald Trump et l’ex-patron du FBI James Comey, licencié alors… Lire la suite >>

Alan Parker, le réalisateur de Midnight Express, Birdy et The Wall, nous a quittés

Le grand réalisateur britannique Alan Parker, connu pour ses grands succès critiques et publiques, est décédé à l’âge de 76… Lire la suite >>

Ratched : le prequel de Vol au-dessus d’un nid de coucou par Ryan Murphy se dévoile en photos

Sarah Paulson et Sharon Stone apparaissent dans les premiers clichés de la nouvelle production de Ryan Murphy pour Netflix, une… Lire la suite >>

Adieu les cons : Virginie Efira dans le teaser hilarant du nouvel Albert Dupontel

L’actrice apparaît dans le premier extrait du prochain film d’Albert Dupontel, Adieu les cons, dans lequel elle campe une quadragénaire… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SCOOBY ! 136 617 3 480 224
2 DIVORCE CLUB 128 698 2 371 367
3 TOUT SIMPLEMENT NOIR 114 515 3 522 204
4 ETE 85 76 791 2 270 181
5 ADORABLES 69 567 1 69 567
6 L'AVENTURE DES MARGUERITE 58 645 2 144 320
7 IP MAN 4 LE DERNIER COMBAT 58 408 1 58 408
8 MON NINJA ET MOI 51 963 2 110 277
9 MADRE 30 484 1 30 484
10 EN AVANT 25 365 21 881 832

Source: CBO Box office

Nos Podcasts