TOP 10 des meilleurs films 2014 de CineChronicle

Publié par CineChronicle le 31 décembre 2014
TOP 10 meilleurs films 2014 CineChronicle

TOP 10 meilleurs films 2014 CineChronicle

A l’heure où nous vivons les tout derniers instants de 2014, il est temps de livrer le top 10 des meilleurs films de la rédaction de CineChronicle et de replonger au cœur d’une année cinématographique marquée par un torrent d’œuvres fortes, aux origines singulières et variées…

 

 

 

Rosamund Pike et Ben Affleck dans Gone Girl de David Fincher

Rosamund Pike et Ben Affleck dans Gone Girl de David Fincher

En confrontation pour la première place, c’est finalement GONE GIRL (notre critique) qui se hisse au sommet du top face à INTERSTELLAR (notre critique) et à MOMMY (notre critique). Le récit de David Fincher a donc conquis la majorité de la rédaction, explorant la relation de couple centrée sur les notions de manipulation et de trahison. L’œuvre de science-fiction de Christopher Nolan exploite également ces deux thématiques, perdues en pleine odyssée spatiale, tandis que le jeune Xavier Dolan s’extirpe quant à lui vers un flot d’émotion hors-format. UNDER THE SKIN (notre critique), signé par l’énigmatique Jonathan Glazer, vient galvaniser la tête du classement, en imposant une œuvre hallucinée et hallucinante.

 

Scarlett Johansson dans Under the Skin

Scarlett Johansson dans Under the Skin

Deux épopées bien distinctes viennent ensuite s’ajouter au listing des meilleures cuvées de l’année. L’exaltation de l’amour et de la vie dans BOYHOOD (notre critique) de Richard Linklater semble directement contredire la fable morbide et fataliste de David Cronenberg, imagée dans MAPS TO THE STARS (notre critique). Intenses et jouissives, ces deux œuvres confirment la propension des grands cinéastes indépendants à se réapproprier des thématiques qui leur sont chères. L’immersion dans l’univers familial et affectif chez Linklater contre la satire sociale de Cronenberg. En ce sens, NIGHT CALL (notre critique) repose également sur une approche satirique visant à dénoncer la perversité du monde actuel. Loin d’une approche cronenbergienne, Dan Gilroy semble avoir marqué les esprits avec un récit porté par un Jake Gyllenhaal décidément convaincant après sa belle prestation dans ENEMY (notre critique) de Denis Villeneuve.

 

Le Vent se leve de Hayao Miyazaki

Le Vent se leve de Hayao Miyazaki

Dans un registre différent, HER (notre critique) et la Palme d’or cannoise WINTER SLEEP (notre critique) ont bien sûr envahi les esprits de la rédaction. Bien distincts dans leurs intentions, ces deux films imposent néanmoins une certaine lenteur et une approche purement auteuriste qui a nettement divisé l’opinion. Chez Spike Jonze comme chez Nuri Bilge Ceylan, le désir de transmettre une émotion passe par la candeur et la contemplation. Enfin, en guise de témoignage d’une belle diversité affichée au sein de ce classement, le film d’animation Le vent se lève produit par les mythiques studios Ghibli se positionne en avant dernière place. Témoin de l’éternelle richesse du cinéma asiatique, le film de Hayao Miyazaki démontre que les techniques d’animations modernes ne réussiront jamais à effacer l’authenticité et la sincérité des méthodes originelles.

 

Bernard Pruvost et Philippe Jore dans P'tit Quinquin de Bruno Dumont

Bernard Pruvost et Philippe Jore dans P’tit Quinquin de Bruno Dumont

Sans avoir obtenu assez de votes pour s’approprier l’une des dix meilleurs places de ce top final mais figurant naturellement dans celles des différents rédacteurs, de nombreux films restent tout aussi importants. Citons par exemple Nymphomaniac du monstre Lars von Trier, LES COMBATTANTS (notre critique) du jeune Thomas Cailley, l’ovni P’TIT QUINQUIN (notre critique) signé par un Bruno Dumont déchainé. Sortie sous la forme d’une minisérie de quatre films, l’œuvre impressionnante de Dumont apparaît comme vitale et nécessaire à l’état de santé du cinéma français. Perçu comme un objet ludique, décalé et déjanté, P’TIT QUINQUIN s’apparente à une farce grotesque qui ne laisse cependant rien au hasard. Le hasard, voici peut-être la grande question qui hante Wrong Cops de Quentin Dupieux, évoluant toujours dans un univers parallèle. Une marginalité euphorique où la drogue et les beats électro du cinéaste himself rythment le vécu de personnages énigmatiques.

 

Les Gardiens de la Galaxie de James Gunn

Les Gardiens de la Galaxie de James Gunn

Une superproduction Marvel a réussi à particulièrement s’imposer dans de nombreux classements, LES GARDIENS DE LA GALAXIE (notre critique). Selon une approche subtile et ironique, James Gunn renouvelle le film de super-héros et réussit à dynamiser un récit vu et revu, notamment grâce à un univers pop attachant. Enfin, digressons brièvement pour souligner par ailleurs que 2014 fut aussi marquée par la ressortie de Massacre à la Tronçonneuse de Tobe Hooper pour célébrer ses 40 ans, méritant qu’on la mentionne ici tant ce chef d’œuvre d’horreur dans l’histoire du cinéma reste intacte encore aujourd’hui et continue de traumatiser les nouvelles générations.

 

Mais lorsqu’il est question d’évoquer une année pleine, riche en rebondissements cinématographiques, comment ne pas dériver vers un condensé opaque de données conceptuelles ? En cherchant à élaguer les moindres recoins filmographiques de l’année 2014, le trop-plein d’informations risque à tout moment de remettre en question un équilibre précaire. Un équilibre qui consiste à passer en revue les longs métrages sous le signe d’un consensus commun, révélateur d’une grande tendance. Cette tendance s’incarne précisément dans la diversité de son classement, résumant à elle seule la richesse de cette année écoulée. Les œuvres des cinéastes tout-puissants sont entremêlées avec les tentatives d’auteurs indépendants, encore en évolution, confrontant ainsi jouissivement des intentions issues d’horizons multiples qui permettent de redéfinir le cinéma. En sachant que les prochains films de Alejandro Gonzales Inarritu (BIRDMAN – notre critique), Paul Thomas Anderson (Inherent Vice), Terrence Malick (Knights of cups), ou encore de J.J. Abrams (Star Wars VII) et Werner Herzog (Queen of the Desert), sont attendus pour le courant de l’année 2015, on ne peut que se réjouir de cette nouvelle aventure cinéphilique qui s’avère déjà riche et concurrentielle…

 

Nicolas Hainaut

 

 

Voici le meilleur de 2014 selon CineChronicle et découvrez en page suivante les listes des différents rédacteurs…

 

 TOP 10 des meilleurs films 2014 de CineChronicle

  1. Gone Girl / David Fincher
  2. Interstellar / Christopher Nolan
  3. Mommy / Xavier Dolan
  4. Under the Skin / Jonathan Glazer
  5. Boyhood / Richard Linklater
  6. Winter Sleep / Nuri Bilge Ceylan
  7. Night Call / Dan Gilroy
  8. Her / Spike Jonze
  9. Le vent se lève / Hayao Miyazaki
  10. Maps to the Stars / David Cronenberg

Commentaires

A la Une

Gremlins 3 : Chris Colombus ne veut pas de CGI

Chris Colombus est revenu récemment dans une interview sur la possibilité d’un Gremlins 3. Que les fans se rassurent, les… Lire la suite >>

Predator : le réalisateur de 10 Cloverfield Lane aux commandes d’un nouveau film

Dan Trachtenberg, connu pour avoir réalisé 10 Cloverfield Lane, est en pourparlers avec 20th Century Studios pour diriger un nouvel épisode… Lire la suite >>

Michael Shannon rejoint Brad Pitt dans le thriller d’action Bullet Train

L’acteur américain Michael Shannon va rejoindre Brad Pitt au casting de Bullet Train, un thriller d’action produit par Sony d’après… Lire la suite >>

Small Axe : Steve McQueen présente une anthologie de films sur la communauté noire d’Angleterre

Le réalisateur oscarisé de Twelve Years a Slave revisite l’histoire des descendants afro-caribéens au Royaume-Uni à travers une série de… Lire la suite >>

Lynne Ramsay va réaliser une adaptation de Stephen King

La réalisatrice Lynne Ramsay a été embauchée par Village Roadshow Pictures pour réaliser La petite fille qui aimait Tom Gordon,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts