Cannes 2017/ les pronostics pour le palmarès de la 70e édition

Publié par Philippe Descottes le 27 mai 2017
70e Festival de Cannes

70e Festival de Cannes

Le 70e Festival de Cannes touche à sa fin. Avant de connaître les choix du Jury présidé par Pedro Almodovar, place au petit jeu des pronostics.

.

.

.

120 Battements par Minute - photo

120 Battements par Minute – photo

C’est ce dimanche 28 mai, vers 19h, que sera dévoilé le Palmarès du Jury de ce 70e Festival de Cannes. À quelques heures de la cérémonie de clôture, il est de tradition de se livrer au petit jeu des pronostics. Ceux de la presse critique française et internationale et ceux de la rédaction de CineChronicle. Une première constatation s’impose, les avis divergent, y compris au sein notre équipe cannoise, signe que la Compétition n’était pas d’un niveau exceptionnel, aucun film ne faisant l’unanimité.

.

Pour la Palme d’Or, d’après le baromètre du Film Français, qui référence 15 titres,120 Battements par minute de Robin Campillo, a les faveurs des critiques français, tandis que du côté de Screen International, le cœur de la presse internationale (Allemagne, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Russie, Thaïlande) balance pour Faute d’amour (Loveless) d’Andreï Zviagintsev.

.

You Were Never Really Here

You Were Never Really Here

Le film du cinéaste russe tient la corde depuis les premiers jours de la Compétition, mais il est en concurrence avec un invité surprise, et rival de dernière minute, You Were Never Really Here de Lynne Ramsay, présenté ce vendredi soir. Pour les journalistes critiques internationaux, les deux films sont au coude à coude. Le choix est donc ouvert pour le récompense suprême et il l’est tout autant pour le Grand Prix, Prix de la mise en scène et Prix du Jury.
.

Pour Screen International, viennent ensuite Wonderstruck de Todd Haynes et The Square de Ruben Ostlund, rejoints par Good Time des frères Safdie, puis, Le jour d’après de Hong Sang-soo et 120 Battements. Si Faute d’amour et, à un degré moindre, The Square et le Jour d’après ont également leurs partisans au sein de la presse française, il pourrait y avoir des surprises avec la présence au palmarès de Les Proies de Sofia Coppola ou d’Une femme douce de Sergei Loznitsa.

.

Les Proies - affiche

Les Proies – affiche

Toujours selon les avis de presse, française ou internationale, quelques chouchous d’il n’y a pas si longtemps, ont peu de chance d’y figurer si l’on se fie aux notes attribuées au film de Naomi Kawase (Vers la lumière), Kornel Mundruczo (Jupiter’s moon), Yorgos Lanthinos (Mise à mort du cerf sacré) et Michael Haneke (Happy End).

.

Pour les prix d’interprétations, là aussi les paris sont ouverts. Diane Kruger, Nicole Kidman, ou le casting féminin des Proies peuvent l’emporter, tandis que du côté masculin, Louis Garrel, Robert Pattinson ou Vincent Lindon font partie des favoris.

.

Maintenant, comme en atteste les palmarès de ces dernières années, les choix du Jury présidé cette année par Pedro Almodovar qui pourrait très bien avoir un coup de cœur pour L’Amant double de François Ozon et le défendre bec et ongles, peuvent toujours réserver quelques grosses surprises… Réponse demain en début de soirée.

.

.

.

PALMARÈS DE CINECHRONICLE

.

Nathalie Dassa

  1. Palme d’or : 120 battements par minute
  2. Grand Prix : The Square de Ruben Östlund
  3. Prix du Jury : Okja de Bong Joon-ho
  4. Prix d’interprétation masculine : Robert Pattinson pour Good Time de Benny et Joshua Safdie
  5. Prix d’interprétation féminine : Casting d’ensemble pour Les Proies de Sofia Coppola
  6. Prix de la mise en scène : Lynne Ramsay pour You Were Never Really Here
  7. Prix du scénario : Vers la lumière de Naomi Kawase

.

Philippe Descottes

  1. Palme d’or : Vers la lumière de Naomi Kawase
  2. Grand Prix : L’Amant double de François Ozon
  3. Prix du Jury : Happy End de Michael Haneke
  4. Prix d’interprétation masculine : Robert Pattinson pour Good Time de Benny et Joshua Safdie
  5. Prix d’interprétation féminine : Diane Kruger pour In the fade de Fatih Akin
  6. Prix de la mise en scène : Sergei Loznitsa pour Une femme douce
  7. Prix du scénario : Wonderstruck de Todd Haynes

.

Antoine Gaudé

  1. Palme d’or : 120 battements par minute de Robin Campillo
  2. Grand Prix : Wonderstruck de Todd Haynes
  3. Prix du Jury : Okja de Bong Joon-ho
  4. Prix d’interprétation masculine : Joaquin Phoenix (You are never really here)
  5. Prix d’interprétation féminine : Nicole Kidman (Les Proies)
  6. Prix de la mise en scène : Good Time de Benny et Joshua Safdie
  7. Prix du scénario : Vers la lumière de Naomi Kawase

Commentaires

A la Une

House of Gucci : le casting cinq étoiles du prochain Ridley Scott se révèle dans une bande-annonce

Les premières images du nouveau film de Ridley Scott ont enfin été dévoilées, avec une distribution en or, menée par… Lire la suite >>

Ghostbusters Afterlife dévoile sa nouvelle génération de chasseurs dans un nouveau trailer

Après plusieurs reports, le troisième film de la franchise culte des années 1980 se dévoile dans une nouvelle bande-annonce. Prévu… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Adam Driver et Matt Damon s’affrontent jusqu’à la mort

La bande-annonce de la prochaine réalisation de Ridley Scott, Le Dernier Duel, avec Adam Driver et Matt Damon, a enfin… Lire la suite >>

Rifkin’s Festival : Une bande annonce pour le prochain Woody Allen

À 85 ans, le plus européen des réalisateurs américains continue malgré vents et marées à sortir ses films une fois… Lire la suite >>

No Man of God : Elijah Wood face à Ted Bundy dans la bande annonce

Ted Bundy n’en finit plus d’investir le cinéma. No Man of God, le nouveau film basé sur les enregistrements entre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 KAAMELOTT - PREMIER VOLET 1 015 247 1 1 015 247
2 FAST & FURIOUS 9 248 852 2 1 550 441
3 SPACE JAM - NOUVELLE ERE 182 763 1 182 763
4 BLACK WIDOW 129 821 3 1 479 510
5 LES CROODS 2 : UNE NOUVELLE ERE 120 040 3 908 886
6 OLD 105 841 1 105 841
7 DESIGNE COUPABLE 61 155 2 209 601
8 TITANE 57 184 2 145 707
9 AINBO, PRINCESSE D'AMAZONIE 56 993 2 166 315
10 CRUELLA 50 574 5 1 366 861

Source: CBO Box office

Nos Podcasts